Clamart 2007

Logo Intercommunalité Sud de seine
Clamart 2007
interco



meteo
circulation
trains RER

ILEST TEMPS A PRESENT - 18/05/14
IL EST TEMPS A PRESENT


Oui, il est temps et même plus que temps,
La dégradation rapide et continue de la situation de notre pays,
la rupture consommée entre le pays réel (le Peuple) et le pays légal ( les « élites »),
Les règles européennes et l'Euro qui mènent à la casse notre industrie,
Des millions de nos compatriotes jetés dans le chômage et la,pauvreté,
Des frontières passoires qui permettent la mise en place d'une immigration de remplacement
Un futur Traité commercial de libre échange avec les Etats Unis, traité que soutiennent lePS et l'UMP et qui va sonner le glas de notre industrie et de notre agriculture

Oui, il y a le feu à la maison France et quand il y a le feu on ne s'interroge pas sur le sexe des anges ou sur la tête du pompier

Non quand il y a le feu, c'est le Peuple en qui réside toute souveraineté qu'il faut appeler à la Résistance et au Rassemblement

Aujourd'hui, l'UMP en est bien incapable, éclatée qu'elle est entre souverainistes et européistes. Il est quand même affligeant de voir que dans un parti qui se dit gaulliste on demande l'exclusion ( Juppé et Coppé ) de ceux qui se réclament de l'indépendance et de la souveraineté de la France (Guaino)

Où sont les héritiers de Michel Debré, de Michel Jobert ou de Philippe Seguin, Leurs voix se sont tues et beaucoup d'entre nous ne se sont plus reconnus dans l'UMP qui a jeté par dessus bord son héritage gaulliste pour ne plus être que le champs clos d'ambitions souvent illégitimes

Le programme de l'UMP n'est qu'un trompe l'oeil qui vise à faire croire que demain sera différent d'hier. Hélas sur l'immigration, sur l'euro, sur les travailleurs détachés, sur Schengen,
sur le Traité de libre échange rien ne changera,

Le retour à notre indépendance,le retour à la souveraineté de la république, la dénonciation de Schengen et l'établissement d'un vrai contrôle de l'immigration,la fin négociée de l'euro,la fin des travailleurs détachés, le retour à une vraie politique industrielle, seuls Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen défendent ces positions,

Nicolas Dupont Aignan n'a pas voulu participer au Rassemblement des Patriotes, dans le meilleur des cas les sondages lui donnent 3% des voix. Il aura 0 député car il faut au minimum 5% pour avoir des députés. Les voix de Dupont-Aignan seront perdues et ne serviront pas la cause de la France,

Aujourd'hui LE SEUL VOTE UTILE c'est Marine Le Pen qui l'incarne, Elle porte le combat éternel de la France pour son Indépendance et sa Souveraineté,alors plus d'hésitation ENSEMBLE FRANCHISSONS LE PAS

Le 25 MAI IL FAUT VOTER ET FAIRE VOTER POUR LES LISTES DU FN-RASSEMBLEMENT BLEU MARINE

C'EST MAINTENANT QU'IL FAUT SE MOBILISER POUR EMPECHER LE DELIRE EUROPEISTE DE CONTINUER

Réagissez

Louise Michel, tueuse de gendarmes - 10/09/12
«  Magnifique » article sur Louise Michel dans le dernier numéro des « infaux municipales » de septembre,
Deux phrases de l'article sont très révélatrices de l'idéologie développée par la gauche municipale,

«  Elle (Louise Michel ) aurait protégé la gare de Clamart qui risquait alors de passer aux mains de l'ennemi. »
« Elle ( Louise Michel) aurait tué plusieurs gendarmes, »

« L'ennemi « cité dans la 1ère phrase sont les représentants de la IIIèmeRépublique élus au suffrage universel masculin (mode de scrutin de l'époque) ,Ils étaient donc parfaitement légitimes, Il ne s'agissait donc pas de l'ennemi prussien mais de soldats de la République Française,
Tout naturellement cela débouche sur la deuxième précision qui nous indique que le principal titre de gloire de Louise Michel est d'avoir tué des gendarmes,

Outre le fait que nous sommes choqués de voir que nos impôts locaux financent ce type de propagande, c'est surtout un « extraordinaire » exemple pour les jeunes clamartois que de donner le nom de l'école du Jardin Parisien à quelqu'un dont le titre de gloire clamartois est d'avoir tué des gendarmes,

Cela en dit long sur ce pourrait être l'enseignement de la « morale laïque » à l'école selon le Parti Socialiste,

Réagissez

Bilan et perspectives pour la 12ème des Hauts de Seine - 24/06/12
Le 17 juin 2012 un parachuté socialiste inconnu dans la circonscription a été élu député des Hauts de seine,
Pour la première fois depuis 25 ans la gauche a gagné la circonscription et cela alors que les socialistes de Clamart ont fait le strict minimum dans cette campagne.
Au delà d'une pseudo vague rose, le candidat UMP a récolté les fruits de ses erreurs politiques.
Le Centre a voté à gauche et la droite nationale est restée chez elle.
Nous sommes à la fin d'un cycle commencé au début des années 80 avec Jean Pierre Schosteck comme secrétaire de circonscription.

A l'époque, Plessis et Chatillon étaient communistes, Fontenay socialo-centriste et Clamart CDS sous la férule du grand Jean Fonteneau
3 des 4 cantons étaient tenus par la gauche. Seul le canton de Clamart était tenu par le gaulliste Jean marie Guyot,

10 ans plus tard JP Schosteck et le RPR faisaient le quasi grand chelem,
Chatillon, Plessis et Fontenay étaient RPR Clamart étant UDF RPR et les 4 cantons étaient tenus par le RPR,
C'était le triomphe de la gestion Schosteck: Ecoute, patience, détermination et RESPECT,

Puis dans les années 90 arrivèrent les années Pemezec. Le maire du plessis s'était mis en tête de se faire élire député en lieu et place du député UDF, Pour cela il décida de « prendre la circonscription Après avoir faire prendre des dizaines de cartes selon les méthodes corses chères à Pasqua. Schosteck est poussé dehors et Pemezec prend en main le destin de la 12ème,

Aujourd'hui le moment est venu de faire le bilan des années Pemezec.

Fontenay et Clamart sont socialistes 3 cantons sur 4 sont PS et depuis 2 semaines le député est aussi PS, Le PS vise maintenant Chatillon qui n'est hélas pas hors de leur portée
La 12ème circonscription des Hauts de Seine qui était un fief RPR est aujourd'hui en passe de devenir un fief socialiste.

Voilà le brillant bilan d'une aventure personnelle. Voilà le brillant résultat d'un politicien qui a sacrifié une circonscription entière à l'obsession d'être député.

Demain il faudra reconstruire pour faire face à la Gauche. Ce n'est pas en collectionnant les sigles de partis ( les potiches de Pemezec « responsables » de partis sans troupe et sans influence ) qu'on reconstruira la force de frappe nécessaire à la reconquête. Il faut d'abord réconcilier et ensuite réunir le centre, la droite et toutes les forces opposées à la gauche.
Il faut dans chacune des villes reconstruire les plate-formes unitaires de l'opposition
seule solution pour ratisser large.

Quant à Philippe Pemezec ,s'il a encore un reste d'honneur et un souci de l'intérêt des villes de la circonscription qu'il passe la main et que de nouvelles équipes se mettent en place

Réagissez

Grégoire ARTINIAN lance un collectif "les Radicaux avec François BAYROU - 08/01/12
Le blog de Grégoire Artinian
Conseiller Municipal d’opposition de Clamart Les Radicaux Avec Bayrou
GA | Parti Radical | Dimanche, 08 janvier 2012
Comme beaucoup de radicaux, j’ai été personnellement très déçu de la décision de notre Président, Jean-Louis Borloo, de ne pas être candidat à la prochaine élection présidentielle, mais c’est sa décision et il faut la respecter.

Depuis ce renoncement, de nombreux élus, adhérents et sympathisants du Parti Radical, se retrouvant sans candidat naturel, sont orphelins et désabusés face au futur choix présidentiel.

La nouvelle indépendance du Parti Radical vis-à-vis de l’UMP a ouvert une nouvelle voie, humaniste et progressiste, au centre de l’échiquier politique de notre pays. Le Parti Radical doit s’engager dans une vraie recomposition d’un centre puissant et autonome. En conséquence, le soutien à Nicolas Sarkozy, au premier tour, ne devra pas être automatique.

Le prochain congrès du Parti Radical qui se tiendra au premier trimestre de cette année se prononcera en vue de l’élection présidentielle.

Dans cette perspective, je souhaite me prononcer en faveur d’un soutien à François Bayrou qui représente, à mon sens, la candidature la plus proche de notre famille de pensée et la plus compatible avec l’objectif qui est le nôtre d’une rénovation et d’un nouvel équilibre de la vie politique française. Les quelques divergences que nous avons actuellement avec l’ancien Président de l’UDF pourront facilement s’estomper au profit des valeurs qui nous rassemblent.

J’appelle donc tous les élus, adhérents et sympathisants du Parti Radical à me rejoindre au sein du collectif « Les Radicaux avec Bayrou » qui aura vocation à devenir un comité de soutien au candidat centriste

Réagissez

A propos du négationnisme - 28/12/11
Le blog de Grégoire Artinian
Conseiller Municipal d’opposition de Clamart Pour une loi contre le négationnisme des génocides !
GA | Actualités | Jeudi, 22 décembre 2011
Les députés ont adopté aujourd’hui la proposition de loi visant à pénaliser la négation des génocides et notamment le génocide arménien.

Le génocide des Arméniens en 1915 est le premier du XXème siècle. Il a été perpétré par le gouvernement Jeune Turc, allié de l’Allemagne pendant la première guerre mondiale. Ce génocide a fait 1.500.000 victimes. La moitié de la population des Arméniens de l’Empire Ottoman.

Le texte adopté est un texte digne de notre République car notre pays, berceau des droits de l’Homme, a le devoir moral d’entretenir le souvenir des souffrances subies dans le passé par certaines catégories de sa population. Et s’il faut passer par la loi pour empêcher tout négationnisme d’un génocide, alors il est légitime de légiférer. Par conséquent, je trouve le débat sur les lois mémorielles déplacé et choquant. Comment peut-on expliquer aux Arméniens, dont les parents ou grands-parents ont été exterminés aveuglément et méthodiquement, que des historiens vont se réunir pour débattre de l’opportunité de qualifier ces massacres de génocide ? Combien de temps les Arméniens devront-ils subir encore l’insulte à leur mémoire et à leurs morts faite par le négationnisme d’état turc. Non, il n’y a pas besoin de réunir les historiens pour savoir s’il y a eu ou non un génocide.

Dès lors tout négationnisme doit être puni. Pourquoi il y aurait en France deux poids deux mesures en matière de génocide. Il est normal de punir pénalement tout négationniste de la Shoah. Pourquoi en serait-il autrement pour les autres génocides et en particulier pour le génocide des Arméniens.

Je suis choqué par la surréaction de l’état Turc et d’une minorité des Turcs de France. Je trouve l’attitude et les commentaires des diplomates et du gouvernement turc déplacés. Ils ne sont pas dignes d’un pays candidat à l’Union Européenne. Cela prouve qu’ils ne sont pas encore prêts à rejoindre l’Union.

Je souhaite à présent que le processus législatif aille à son terme. J’encourage le Sénateur Maire de Clamart à faire en sorte que ce projet de loi soit inscrit à l’ordre du jour du Sénat et enfin adopté très prochainement. Les Arméniens, et ceux de Clamart en particulier, ne comprendraient pas qu’il ne joigne pas les actes à la parole.

Réagissez

G. ARTINIAN Oui à une confédération des Centres indépendante - 05/06/11
Lors du dernier comité de pilotage du quartier Percy-Schneider, les habitants ont eu la stupeur d’apprendre par les élus de quartier que des arbres avenue Schneider, dont la mairie avait prévu l’abattage en mai, ne seraient replantés qu’en 2013, faute de budget. Une quarantaine sont concernés, tous malades, et leur abattage est nécessaire.

Mais ce problème est connu depuis presque deux ans et la mairie, prompte à réagir lorsqu’il faut exproprier des Clamartois pour de nouveaux projets de densification, semble nettement moins réactive lorsqu’il faut préserver l’environnement des habitants.

Cette situation intolérable a été dénoncée par une association du quartier très active et connue pour sa capacité de mobilisation. Le Maire, craignant certainement une mauvaise publicité à l’approche des prochaines échéances électorales, a décidé de ne pas décider et de surseoir à cet abattage.

Au passage, il a une nouvelle fois feint de ne pas être au courant de ce dossier présenté par des élus de sa majorité et a rejeté la responsabilité de cette aberration sur les services techniques. Après le déneigement, l’abattage des arbres. Pour le Maire, tout ce qui dysfonctionne à Clamart n’est pas de sa faute mais de celle des employés de la ville.

Deux mots de politique à présent. Les dernières élections cantonales ont montré, à Clamart, comme ailleurs, une progression des idées du FN au-delà de son électorat traditionnel. Les prises de position de personnalités comme Gilbert Collard illustrent la banalisation du parti de Le Pen. Ceci s’explique en partie par le rabattage opéré par une frange de l’UMP lorsqu’elle s’exprime sur des thèmes comme l’immigration ou le RSA. Cette réponse politique ne nous convient pas.

Jean-Louis Borloo, avec nos amis du Nouveau Centre et de la Gauche Moderne, a décidé de créer une nouvelle offre politique au centre. A Clamart, cette confédération centriste s’exprimera également. Je m’en porte garant.

Réagissez

ALLONS NOUS EN ! - 30/03/11
Allons-nous en !

La défaite des cantonales semblent avoir fait perdre la tête à beaucoup de monde au sein de l’UMP, jusque dans le 92 et notre circonscription. Le Président de la République met en garde les centristes, et les Radicaux en particulier, car nous remetterions en cause l’unité de la famille UMP. Le sécrétaire général de l’UMP s’explique en public avec le Premier Ministre. Le parti présidentiel veut faire un débat sur l’Islam dont l’utilité est plus que discutable et dont personne ne veut.

Je dis stop! Je dis à Jean-Louis Borloo, Président du Parti Radical, allons-nous en ! L’UMP est malade. Nous n’avons plus rien à y faire. Ce devait être un lieu de débats entre les différentes sensibilités qui la composent. C’est devenue une caisse de résonance des thèses populistes de la frange la plus droitière du parti présidentiel. Le Parti Radical, au sein d’une confédération du centre, doit être autonome et doit proposer un projet autour de ses valeurs républicaines, humanistes et sociales.

C’était fort de ce constat que j’avais décidé, avec le soutien de ma famille politique, de me présenter aux élections cantonales face à l’ex-secrétaire départemental de l’UMP. Le résultat obtenu, même s’il semble faible, était prévisible. Il n’augure en rien de la place et des résultats futurs du pôle humaniste que je souhaite construire pour parler de Clamart, de projet et des vrais enjeux qui intéressent les habitants de notre ville. Je continue bien évidemment mon action au service des Clamartois contre la politique du Maire actuel, plus décidé que jamais à me mobiliser sur les vrais sujets qui les intéressent.
Grégoire ARTINIAN

Réagissez

G ARTINIAN: Libre choix aux électeurs pour le 2ème tour - 21/03/11
Lorsqu’on se présente à une élection, l’objectif est d’être élu ou en tout cas cas de bien figurer. De ce point de vue les résultats d’hier – 3,6% des voix à Clamart – sont pour moi un échec. Avec seulement 40 % de votants sur Clamart, il apparait aujourd’hui clairement que les électeurs votant traditionnellement au centre et pour la droite modérée ne se sont pas déplacés, pour la très grande majorité d’entre eux. Je tirerai très prochainement les enseignements de ce scrutin. En attendant il y a un second tour. J’appelle donc les Clamartois à se mobiliser beaucoup plus que ce qu’ils n’ont fait hier et à voter pour le candidat ou la candidate de leur choix. En ce qui me concerne, j’appellerai toujours à faire barrage à tous les extrémismes comme je l’ai fait tout au long de cette campagne.

Je remercie tous ceux qui ont voté pour moi et tous ceux qui m’ont soutenu durant ces dernières semaines.

Réagissez

Moi aussi j'aime les arméniens par G Artinian - 06/02/11
J’ai, comme tous nos concitoyens clamartois d’origine arménienne, reçu aujourd’hui un courrier du Maire dans laquelle Il explique son action pour la reconnaissance du génocide et la défense de la cause arménienne. Il y joint un courrier qu’il a envoyé au Président de la République, daté du 13/01 dernier.

Sur le fond, je suis bien évidemment d’accord avec lui. Il faut combattre la négation du génocide arménien et il faut que le Président de la République respecte les promesses du candidat Sarkozy qui allaient dans ce sens. Je reconnais également que le Maire, comme ses collègues d’Issy-les-Moulineaux et du Plessis-Robinson, oeuvrent activement pour la reconnaissance du génocide arménien. Mais sur la forme comment ne pas y voir une nouvelle manoeuvre électoraliste, à quelques semaines des élections cantonales, pour attirer les voix des Arméniens sur la candidate socialiste qu’il porte à bout de bras. Le Maire est coutumier de ce type de courrier. Il avait déjà agi de la sorte quelques semaines avant les dernières élections municipales. On peut donc douter de sa sincérité. Attention à la manipulation.

Réagissez

Les voeux aux Clamartois-es de Grégoire Artinian - 05/01/11
Cher-e-s Clamartois –es

L’année 2010 a été une année difficile pour nombre de nos concitoyens victimes d’exclusion et d’injustice. Pour beaucoup la crise est passée par là et elle n’est malheureusement pas terminée. Pour d’autres, plane sur leurs familles la menace des expropriations votées sans état d’âme par la majorité municipale malgré tous mes efforts pour tenter de les en empêcher.

Je pense à tous ceux-là en cette nouvelle année 2011 pleine d’incertitudes. Est-ce que notre pays va être capable de surmonter les crises qui le frappent et préparer son avenir ? Est-ce qu’à Clamart, le Maire et sa majorité vont être capables de comprendre que gérer c’est prévoir et qu’ils doivent prendre en compte les inquiétudes des habitants : concernant l’augmentation sensible des incivilités et des actes de délinquance. Concernant la politique d’urbanisme faite sans réelle concertation avec les habitants. Concernant enfin les finances de la ville qui continuent à être gérer comme si les dotations de l’Etat et des autres collectivités n’allaient pas diminuer.

La fin de l’année 2010 a aussi marqué un tournant pour ma famille politique qui aspire à une plus grande autonomie. Jean-Louis Borloo a décidé de rassembler tous les républicains sociaux, démocrates, radicaux, centristes autour d’un projet commun. L’année 2011 permettra au Parti Radical de débattre de son projet et de sa stratégie pour les futures échéances électorales.

En mars prochain, il y aura des élections cantonales. Ce sera l’occasion pour moi d’exprimer d’une manière ou d’une autre mes convictions radicales. En tout cas j’y prendrai toute ma part mais d’ici là je veux vous souhaiter une très bonne année, qu’elle vous soit profitable, utile et autant que possible heureuse !

Bonne année à tous.

Réagissez

Conseil municipal du 8/12 une déclaration de G ARTINIAN - 09/12/10
Les intempéries d’hier et la pagaille sur les routes m’ont malheureusement empêché d’arriver à temps pour participer à la séance du Conseil municipal. Je n’ai d’ailleurs pas été le seul et je regrette simplement que le Maire n’ait pas trouvé bon de reporter le Conseil de quelques jours. Je vous livre donc ici les deux principales interventions que je voulais faire:

Question n°6 de l’ordre du jour concernant la modification de l’article 32 du règlement intérieur du Conseil municipal relatif aux tribunes d’expression libre des groupes politiques :

Le maire a souhaité introduire un article précisant que les attaques personnelles étaient interdites et le cas échéant qu’Il pourrait, seul, refuser la publication de tout ou partie de la tribune.

Je souhaitais réagir à ce point :

Monsieur le Maire,

La jurisprudence en la matière est claire : les tribunes libres sont des espaces d’expression réservés à l’opposition. Que vous donniez le même espace aux groupes de la majorité, soit, je suis un démocrate, et cela peut s’admettre même si 99% du magazine municipal est rédigé par et pour votre majorité. En revanche dire que c’est vous et vous seul qui pouvez refuser la parution de tout ou partie d’un article, c’est aller trop loin. C’est porter atteinte à la liberté d’expression. Quand vous dites que vous permettrez à l’auteur de l’article de présenter ses observations, c’est du blabla. J’aimerai d’ailleurs revenir sur un épisode récent où vous avez charcuté la tribune de décembre de notre groupe Vivons Clamart. Mme Adil qui comme vous le savez est très engagée pour la cause des femmes et des mères de famille a voulu rapporter dans sa tribune un épisode vécu lors d’une de vos récentes réunions publiques où vous aviez interpellé une habitante en lui disant de s’occuper de ses enfants. Pour illustrer son texte elle a voulu accoler à côté de son nom «Parti des Mères et pas du Maire ». Vous avez censuré ce titre en invoquant des prétextes fumeux. Vous utilisez les mêmes méthodes que vos collègues que vous critiquez à longueur de temps. Vous ne respectez pas votre opposition. Vous bafouez par là-même les règles les plus élémentaires de la démocratie.

D’autre part, vous vous étiez engagé il y a tout juste un an à permettre aux élus de l’opposition de s’exprimer également sur le site internet de la ville. Nous n’avons toujours rien vu. Où en est-on ?

Question n°9 de l’ordre du jour : Débat d’Orientation Budgétaire

Je tiens d’abord à reconnaitre le travail important accompli par les services de la ville et par M. WALDTEUFEL pour nous fournir ce document et le rendre le plus accessible possible.

Toutefois, je reste comme tous les ans sur ma faim puisque ces chiffres provisoires, cette esquisse, comme vous dites dans votre document ne permettent pas vraiment une comparaison précise avec les années précédentes et il faudra attendre les discussions sur le budget du mois prochain sur des bases qui seront certainement très différentes de ce qui est présenté aujourd’hui.

Alors oui le niveau de la capacité d’autofinancement (CAF) de la ville est assez satisfaisant mais pour autant cela résulte-t-il d’une efficacité budgétaire de votre part. Je dis non, pas totalement en tout cas. Ce niveau de CAF résultant de l’excédent de fonctionnement n’est dû en grande partie qu’à une inattendue et très forte augmentation des droits de mutation et des recettes fiscales, ainsi qu’à des ajustements temporaires à la baisse de charges de personnel et d’emprunt. Ces charges ne devraient pas tarder à augmenter de nouveau si vous respectez votre Plan Pluriannuel d’Investissement et si vous continuez sur le même rythme votre frénésie densificatrice.

Tout cela pour vous dire que votre construction budgétaire reste fragile. Nous ne sommes pas sortis de la crise. Les incertitudes dans la zone euro sont grandes. Même si les spécialistes disent qu’une poussée inflationniste est à exclure, rien n’est impossible et ils se sont déjà trompés. Que se passera-t-il si cela arrivait ? Que se passera-t-il si la tendance à la hausse des droits de mutation et des recettes fiscales en général s’inversait ? Je ne dis pas qu’il ne faut rien faire et attendre, je vous demande simplement si vous avez prévu un scénario de rechange qui ne serait pas simplement une augmentation de la pression fiscale sur les Clamartois.

Réagissez

RECENTRONS NOUS ! - 15/11/10
Recentrons-nous !
GA | Clamart | Dimanche, 14 novembre 2010
François Fillon vient d’être reconduit dans ses fonctions. C’est la fin des espoirs pour ceux qui comme moi souhaitaient voir Jean-Louis Borloo être nommé Premier Ministre. Les Radicaux sont absents du gouvernement et la présence de centristes n’est que symbolique.

Il est aujourd’hui clair que le choix fait par le Président de la République n’est pas celui de la rupture mais de la continuité. Le virage social attendu n’aura pas lieu. La campagne de dénigrement de la droite de l’UMP contre Jean-Louis Borloo aura porté ses fruits. La diversité de l’UMP n’est pas reconnue, la sensibilité centriste n’est pas entendue par l’Elysée. Il faut en tirer les conséquences. Le refus de Jean-Louis Borloo de participer au nouveau gouvernement peut laisser penser qu’il souhaite fédérer les familles éclatées du centre. Depuis la rentrée, des responsables du centre (des UMP tendance centriste, des Nouveau Centre, le Président de la Gauche Moderne, des Radicaux, etc…) se sont réunis à plusieurs reprises autour du Président du Parti Radical dans l’objectif de s’organiser, de créer une confédération des centres.

Il est temps de proposer aux Français, mais aussi au niveau local, aux Clamartois, une nouvelle offre politique au centre. Je m’étonne d’ailleurs des commentaires récents sur des blogs politiques clamartois faisant suite à ma tribune dans le dernier numéro du Clamart Infos et m’accusant de me positionner. Je leur répondrai d’abord que ma position est connue depuis longtemps. Mais je leur dirai aussi que mon ambition est simplement de reproduire à Clamart une confédération des centres comme cela se fera certainement au niveau national. La sensibilité centriste n’est ni reconnue ni respectée au sein de l’actuelle UMP. Nous sommes des humanistes. Nous ne pouvons être d’accord avec une politique qui privilégierait un discours de droite dure, un discours de posture contre la gauche, un discours démagogique. Si ces commentateurs sont vraiment, comme leurs étiquettes le laisseraient penser, des centristes partageant nos valeurs, ils ne pourront alors qu’être d’accord avec leurs leaders nationaux pour que nous construisions ensemble à Clamart une organisation centriste digne de ce nom. Et à ceux qui me taxent d’angélisme, je réponds valeurs et convictions. Je le répète et je le répéterai le virage sécuritaire ou plus précisément l’instrumentalisation de la sécurité et la stigmatisation des immigrés à des fins électorales m’ont mis mal à l’aise et m’ont choqué.

Recentrons-nous !

Réagissez

APPEL de G. ARTINIAN à un rassemblement humaniste à Clamart - 07/11/10
La Tribune de Novembre de Grégoire ARTINIAN

« Le débat et le conflit autour du projet de loi sur les retraites ont quelque peu éclipsé l’adoption de la loi sur l’immigration le 12 octobre dernier. Ce texte est la cinquième loi sur l’immigration depuis 2002. Ce n’est pas en empilant les lois que nous allons régler les réels problèmes d’intégration dans notre pays. En tant que responsable à Clamart du Parti Radical présidé par Jean-Louis Borloo, je soutiens la grande majorité des réformes engagées par le gouvernement actuel. Mais la dérive droitière et sécuritaire de certains à l’UMP et au gouvernement, les amalgames inutiles faits entre immigration et délinquance m’ont interpelé. Ce ne sont pas mes valeurs et ce ne sont pas les valeurs de la France que j’aime, de la France de la tolérance et de la fraternité.

A Clamart, l’humanisme centriste a su faire de notre ville une ville où il faisait bon vivre. Parti Radical, Nouveau Centre et Modem sont les composantes historiques de l’UDF et ce courant de pensée ne se rangera jamais sous la bannière de la droite la plus dure incarnée par certains élus UMP de la douzième circonscription. Une véritable alternance politique ne sera possible que si elle est bâtie sur une réflexion et un projet allant au delà de la vidéo surveillance et de l’anti socialisme primaire.

Aujourd’hui, que ce soit au Conseil municipal ou lors des prochaines échéances électorales, vous pouvez compter sur moi pour que les valeurs du centre, humaniste social, écologiste et républicain, continuent à s’exprimer.

J’appelle donc tous les Clamartois qui se reconnaissent dans ces valeurs à nous rejoindre. »


Réagissez

ON EXPROPRIE TOUJOURS A CLAMART - 07/10/10
Grégoire ARTINIAN conseiller municipal d'opposition ( Parti Radical de jl Borloo) vous invite à poursuivre la mobilisation contre les expropriations

"Le Préfet a suivi l’avis favorable du second commissaire enquêteur de la seconde enquête publique du périmètre de la rue des Monts. Il semblerait que ce second commissaire enquêteur ait été beaucoup moins sensible à la mobilisation des habitants de ce quartier et aux situations dramatiques que sa décision allait entraîner pour nombre de familles. La déclaration d’utilité publique a été prononcée le 31/08/2010.

Mais nous devons continuer à nous mobiliser puisque le Maire et sa majorité ne veulent pas s’arrêter là. Une seconde « deuxième » enquête publique a débuté pour le périmètre de la rue de Verdun cette fois. L’objectif de la mairie reste le même : Il s’agit de construire des logements sociaux même si pour cela il faut exproprier des familles clamartoises modestes installées là depuis des décennies.

Je vous rappelle qu’une première enquête publique sur ce même périmètre avait donné lieu à un avis négatif du commissaire-enquêteur qui pointait principalement le manque de concertation, le coût astronomique du projet et ne jugeait pas déterminant l’argument du manque de logements sociaux avancé par la mairie puisque Clamart respectait largement le seuil minimum de 20% requis par la loi SRU contrairement à d’autres villes du département.

Continuons-donc à nous mobiliser pour empêcher ces expropriations et participons à l’enquête publique en nous rendant au service de l’urbanisme pour dire non aux expropriations !"

Réagissez

TOUS A L'ENQUETE PUBLIQUE POUR LA RUE DE VERDUN - 07/10/10
Du lundi 04 octobre au vendredi 22 octobre 2010 inclus (19 jours)

Permanences du commissaire enquêteur, Monsieur Claude RICHER :

Jeudi 07 octobre 2010 : de 14h00 à 17h00

Samedi 16 octobre 2010 : de 09h00 à 12h00

Vendredi 22 octobre 2010 : de 08h30 à 11h30

Horaires d’ouverture du service d’urbanisme :

Lundi : de 08h30 à 18h00

Mardi : de 08h30 à 18h00

Jeudi : de 08h30 à 18h00

Mercredi : de 08h30 à 12h00

Vendredi : de 08h30 à 12h00

Samedi : de 08h30 à 12h00

Réagissez

G. ARTINIAN répond à la Tribune de JD. BERGER - 10/09/10
Dans sa dernière Tribune politique parue dans le Clamart Infos, Jean-Didier Berger, le responsable local de l’UMP, appelle les adhérents et sympathisants des partis d’opposition municipale à le «rejoindre» au sein de son association «Ecouter pour agir», qui est en fait un micro parti politique très à la mode à l’UMP, et qui permet de contourner la loi sur le financement des partis politiques. Il en appelle notamment aux Centristes et aux Radicaux et ce, sans en avoir discuté préalablement avec les responsables locaux de ces partis. Il s’agit là, vous en conviendrez, de méthodes cavalières mais tellement représentatives de leur manière de faire de la politique.

A un moment où la dérive droitière de quelques uns mène l’UMP à l’implosion, Jean-Didier Berger, qui soutient cette dérive droitière, se lance dans une entreprise de rassemblement en direction des forces humanistes et sociales du Centre et des Radicaux. Comment peut-il imaginer que fort de nos valeurs nous allons nous ranger sous sa bannière droitiste ? Ceci n’est ni plus ni moins qu’une analyse schizophrénique de la politique nationale et clamartoise.

Il faut que Monsieur Berger comprenne que nous ne sommes ni la roue de secours, ni les supplétifs de l’aile droite de l’UMP et cela Jean Louis Borloo pour les Radicaux et d’autres responsables politiques centristes de premier plan l’ont exprimé très clairement lors des ateliers des Radicaux à Lyon les 3 et 4 septembre dernier.

A Clamart, l’humanisme centriste a su faire de notre ville une ville où il faisait bon vivre. Nouveau Centre, Radicaux et Modem sont les composantes historiques de l’UDF et ce courant de pensée ne se rangera jamais sous la bannière de la droite la plus dure.

Aujourd’hui et lors des toutes prochaines échéances électorales, avec Jean Louis Borloo et beaucoup d’autres, je m’attacherai à Clamart et dans notre circonscription, à rassembler le courant humaniste, social, écologiste et républicain dont l’existence est si importante dans les moments difficiles que vit notre pays.

Que monsieur Berger s’attache à rassembler sa famille politique éparpillée à Clamart comme au niveau national et laisse le courant « UDF » se réorganiser à Clamart.

Ensuite, certainement, nous pourrons discuter des échéances électorales et proposer aux clamartois une véritable alternance bâtie sur une réflexion qui ira au delà de la vidéo surveillance et de l’anti socialisme primaire.

Réagissez

LA TRIBUNE LIBRE DE GREGOIRE ARTINIAN - 02/09/10
Ethique et politique
Devons-nous subir tout cela ? Cet été, le spectacle de la vie politique aussi bien locale que nationale a été détestable. Un spectacle dans lequel une valeur fondamentale a disparu : l'éthique.
Nous avons beaucoup parlé de la perte des valeurs morales des joueurs l’équipe de France de football, portant le maillot tricolore sans se rendre compte de la responsabilité qui était la leur. Ils avaient failli à leur devoir.
Les responsabilités et les devoirs des élus, représentant du peuple sont encore plus importants. Que dire alors des affaires qui au niveau national ou local défraient la chronique et qui montrent une fois de plus que pour trop d'hommes politiques c'est l'argent qui prime? Quel est leur point commun ? Le manque d'éthique individuelle dans l'exercice du pouvoir, qui caractérise la période actuelle fournit aux populistes et aux extrémistes d’engranger des points dans les sondages.
Les turpitudes des politiques n’ont jamais généré du civisme mais font , au contraire, le lit d’un désintérêt voire d’un mépris des Français pour la chose publique. Attention au « tous pourris ». On ne peut pas piétiner ces valeurs en substituant à l’intérêt commun des intérêts personnels et regretter des taux d’abstention toujours plus important d’élection en élection.
Un sursaut éthique de la classe politique dans son ensemble est aujourd’hui nécessaire pour retrouver du crédit chez les citoyens. La République n’est pas encore en danger mais l’augmentation inquiétante des comportements inciviques et la baisse de la confiance des Français envers leurs institutions doivent nous faire réagir. Ce sont ces affaires qui alimentent la défiance des citoyens envers les politiques et donc l’incivisme.
La crise actuelle que nous traversons peut-être l’occasion pour travailler à une plus grande moralisation de la gestion des affaires publiques et générer ainsi de nouveaux comportements. Saisissons cette chance.
Bonne rentrée à tous.
Grégoire ARTINIAN Conseiller municipal d'opposition, Parti RADICAL

Réagissez

Expropriations, la mairie remet ça! - 13/06/10
Le blog de Grégoire Artinian
Conseiller Municipal d’opposition de Clamart Le Maire et sa majorité remettent ça !
GA | Clamart | Dimanche, 13 juin 2010
Une nouvelle enquête publique pour le périmètre de la rue des Monts va se dérouler du 14 au 30 juin prochain.

L’objectif de la mairie est de construire des logements sociaux quitte à exproprier des familles clamartoises modestes installés là depuis des décennies.

Je vous rappelle qu’une première enquête publique sur ce même périmètre avait donné lieu à un avis négatif du commissaire-enquêteur qui pointait principalement le manque de concertation, le coût astronomique du projet et ne jugeait pas déterminant l’argument du manque de logements sociaux avancé par la mairie puisque Clamart respectait largement le seuil minimum de 20% requis par la loi SRU contrairement à d’autres villes du département.

Continuons-donc à nous mobiliser pour empêcher ces expropriations et participons à l’enquête publique en nous rendant au service de l’urbanisme pour dire non aux expropriations !
Grégoire ARTINIAN conseiller municipal Parti Radical

Réagissez

Rachel Adil défend la loi sur la Burqa - 04/06/10

Clamart 2007 met en ligne cette remarquable Tribune libre que vous trouverez dans le dernier bulletion municipal.Signée par Rachel Adil membre avec G Artinian du groupe d'opposition municipale "vivons Clamart" elle reflète parfaitement notre position sur cett question.

Rachel Adil conseillère municipale Groupe « Vivons Clamart »
"Embarquées en burqa - Lettre à mes filles.
Une loi contre la burqa ? Mes filles, vous n’êtes pas concernées. Quoique…
D’ici quelques années, vous serez des adolescentes. Votre corps va se transformer
; vous deviendrez « femmes ». Et comme vous serez belles, vous aurez
droit aux attentions des hommes. À vous de les affronter, fières et dignes ! Il
serait trop facile de vous voiler dans un drap ; de vous renier pour échapper
aux regards.
Le poids, pas de la religion, de l’entourage
Devenues grandes, mes filles, vous ne m’écouterez plus ; vous serez dans l’opposition.
Vous vous chercherez d’autres modèles, normal !
Et ces modèles, quels seront-ils ? C’est l’impact de la cité, plus fort que l’éducation.
Déjà je vois des fillettes déguisées en fantômes noires, à la grande fierté
de leurs mères. C’est le poids de l’entourage, pas de la religion. Déjà, j’imagine
cet effet de mode. Une mode aux conséquences funestes : plus de sport, moins
d’études, pas de sorties…
Lutter plutôt que s’enfermer !
Puis viendra le temps de chercher un travail. Oh ! Vous serez peut-être victimes
de discrimination. Moi, je vois en vous le portrait de votre père : la peau mate,
les cheveux et les yeux noirs. Votre père que j’aime… et c’est pour ça que vous
êtes nées. À vous de vous battre, de combattre les préjugés plutôt que de vous
enfermer dans un tissu noir.
Dans les moments fragiles de votre vie, vous risquez, mes filles de vous laisser
embarquer. De vous laisser embarquer en burqa…
Sauf si, demain, le port de la burqa est interdit dans les espaces publics, dans le quotidien visible

Et c’est pourquoi, aujourd’hui, je soutiens cette loi."

Réagissez

LETTRE OUVERTE AU MAIRE DE CLAMART par G Artinian - 20/05/10

Dans le climat économique et financier difficile de notre pays, Grégoire ARTINIAN Conseiller municipal Radical s'adresse directement au Maire de Clamart pour lui demander de revoir à la baisse les dépenses de la Ville.
Un texte important avant des semaines qui s'annoncent difficiles. Un texte à diffuser massivement par mails.

Monsieur le Maire,

Les décisions prises par les pays de la zone euro pour répondre à la crise grecque et défendre la monnaie européenne laissent entrevoir un retour strict à l’orthodoxie budgétaire. Ils devront tous respecter une cure d’austérité dans les semaines et les mois qui viennent. La France, dans le cadre de ces mesures arrêtées au niveau européen, a annoncé l’objectif d’un retour du déficit public à 3% du PIB en 3 ans. Pour y arriver, le gouvernement a d’ores et déjà annoncé le gel de la dotation annuelle aux collectivités locales. Il serait même envisagé d’encadrer l’augmentation des budgets locaux ainsi que les embauches.

Très dépendantes financièrement de l’Etat mais aussi des subventions des Conseils régionaux et généraux, les communes sont les premières visées par ce désengagement.

C’est une très mauvaise nouvelle pour Clamart, qui sera confrontée à une baisse significative des financements extérieurs. C’est inéluctable mais il fallait s’y attendre.

Quelles mesures avez-vous prises pour y faire face? Vous ne pouvez pas, Monsieur le Maire, vous insurger contre la baisse de ces dotations dans les éditoriaux que vous écrivez dans le Clamart Infos ou sur votre blog et continuer à dépenser sans compter. Nouvelle piscine à 15 millions d’euros, rénovation du stade de la Plaine pour plus de 9 millions d’euros, et j’en passe.

La plupart de ces dépenses d’équipement sont certes utiles. Je les avais moi-même votées il y a quelque mois. Mais depuis, la donne a changé. La reprise tarde à venir et les incertitudes liées à la crise ne cessent d’augmenter. Nous sommes à présent certains que cela va durer. Cette situation préoccupante me pousse aujourd’hui à vous appeler à plus de mesure dans votre politique budgétaire.

Vous vous enorgueillissez de votre gestion rigoureuse et de la poursuite des opérations d’équipement de la ville. Vous vous enorgueillissez de ne pas avoir augmenté les taux d’imposition cette année comme vous l’aviez fait en 2009. Mais combien de temps pourrez-vous l’éviter si vous persistez dans votre politique actuelle de dépenses ?

Votre politique de grands projets vous amènera tôt ou tard à augmenter fortement les impôts et à provoquer une baisse supplémentaire du pouvoir d’achat des Clamartois. Que leur direz-vous alors ? Que ce n’était pas de votre faute mais celle du gouvernement de droite, comme à votre habitude ? Vous agissez en toute connaissance de cause, ignorant le contexte économique, alors qu’une gestion rigoureuse voudrait que vous anticipiez tous les évènements impactant la situation financière de la ville.

Je vous appelle donc, au nom d’un principe de prudence budgétaire, à marquer une pause dans vos dépenses d’équipement et à revoir votre plan pluriannuel d’investissements afin de ne pas mener les finances de notre ville à l’aventure et à protéger avant tout les habitants. Je suis certain que les Clamartois vous en sauraient gré.

Je reste bien évidemment à votre disposition si vous souhaitez organiser une réflexion entre la majorité et l’opposition municipale sur ce sujet

Réagissez

Réponse de Rachel ADIL au Maire de Clamart - 23/04/10
Réponse de Rachel Adil à l'article paru sur le blog de Philippe Kaltenbach

"Quelques précisions avec juste une relecture du budget annexe;
dont voici l'extrait :

Secteur des Familles
- Nouvelle action intitulée Le Festin de Clamart en partenariat avec le service de la cuisine centrale:
ateliers cuisine et petit budget animé par un chef cuisinier ayant pour objectif de réaliser avec un groupe
de 30 personnes au total un repas équilibré avec un tout petit budget (Coût 5 000 euros).

- Mise en place dans le cadre de l'atelier alimentation et petit budget auprès du public des Restaurants du
Coeur de chèque emploi service universel destiné à l'achat de fruits et légumes (Coût 500 euros et
intervention d'une diététicienne 2 500 euros).

C'est donc bien
- 5 000 euros pour le repas équilibré Petit Budget
donc 170 euros par personne


5 000 euros Restaurant du coeur
2 500 euros l'esthéticienne.

Monsieur Kaltenbach a mélangé, sciemment les deux paragraphes... pour diminuer cette note salée!"

Réagissez

PS,PC,Verts, Modem, refusent de sauver le Jardin enchanté - 17/04/10
Grégoire Artinian fait le point au nom des Radicaux du dossier sur la disparition du jardin d’enfants « le jardin enchanté » À la demande de subventions faites pour sauver cette crèche, les partis de gauche et le Modem ont voté contre.

Le Jardin Enchanté va disparaître. Cette crèche associative ne finira probablement pas l’année. L’établissement connaît depuis plusieurs mois des difficultés financières liées à l’application de la nouvelle convention collective des structures d’accueil de la petite enfance. Il est intéressant de noter que cette association dispose d’une subvention de la ville de plus de 30% inférieure aux autres crèches associatives clamartoises.
Devant l’urgence de situation, j’ai voulu, à la demande de l’équipe dirigeante, saisir de cette question le Conseil municipal lors de la séance de mercredi dernier afin que nous trouvions des solutions. J’ai notamment demandé que la Mairie étudie favorablement leurs demandes: une subvention identique à celles des autres structures du même type et la mise à disposition d’un local plus grand afin qu’ils puissent accueillir plus d’enfants, condition nécessaire à leur pérennité.
Malheureusement ni le Maire, ni l’Adjointe en charge de la Petite Enfance n’ont voulu me répondre et se sont réfugiés derrière la procédure et le règlement intérieur du Conseil municipal qui soit disant ne me permettait pas de poser cette question qui n’était pas à l’ordre du jour. Alors même qu’une délibération traitait d’une demande de subvention d’une autre crèche associative de la ville et qu’une autre délibération concernait les subventions aux associations accordées par la Mairie. Et lorsque j’ai tout de même réussi à obtenir après plusieurs demandes un vote du Conseil municipal pour accorder au Jardin Enchanté une subvention identique aux autres crèches associatives, les groupes de la majorité municipale et le groupe Modem ont voté contre.
Mercredi soir, le Maire s’est enorgueilli d’avoir créé 150 places de crèches en 10 ans. Là, ce sont 40 places d’accueil qui vont disparaître à Clamart, et ni lui, ni sa majorité, n’auront fait grand chose pour l’éviter. Pourquoi, nul ne le sait. Cette structure n’a peut-être eu le tort que d’avoir été créée il y a une douzaine d’années sous le mandat de Jean-Pierre Foucher…

Réagissez

Un jardin dans la cour de la Mairie? - 10/04/10
D'près ce qui se chuchote en Mairie, la cour de la Mairie serait bientôt interdite aux voitures et transformé en "jardin". Il semblerait que Monsieur le maire ne supporte plus les voitures sous ses fenêtres. Espérons que ce sera un peu plus beau que la nouvelle Place de la Mairie .... cela ne sera pas difficile!!!

Réagissez

CONCERTATION BIDON POUR LA RUE DES MONTS - 07/04/10
Concertation bidon pour la rue des Mont
Par Grégoire ARTINIAN conseiller municipal d’opposition ( Parti Radical)
Avec la réunion publique d’hier soir à l’école des rochers se terminait la grande tournée de Monsieur SEYLER, Adjoint en charge de l’urbanisme. En invité vedette de cette mémorable soirée, Monsieur le vice-Président du Conseil Régional et aussi un peu Maire de Clamart. Les deux autres étapes de cette soi-disant tournée de concertation pour le nouveau projet de DUP de la rue des Monts étaient les réunions d’un pseudo groupe de travail et d’une commission extra-municipale.
Comme c’était malheureusement à prévoir, tout était bidon; Un groupe de travail qui n’en est pas un puisque, convoqué une seule fois, il n’a pas eu à travailler mais simplement constater l’unique esquisse d’un pré-projet déjà bouclé en amont par les services d’urbanisme de la ville. Une commission extra-municipale où la Mairie donne des leçons idéologiques sur le logement social sans répondre aux interrogations sur l’équilibre financier du projet ou sur les incertitudes techniques concernant les carrières et les nappes d’eau souterraines qui peuvent faire courir un risque majeur pour la sécurité des riverains. Et enfin en point d’orgue, la réunion publique où la population, inquiète, s’était déplacée en nombre pour espérer se faire entendre par le Maire mais qui a simplement entendu ce dernier dire sans sourciller que le nouveau dossier de DUP était bouclé, que c’était comme ça et que ce ne serait pas autrement !
Prochaine étape le 14 avril avec la séance du Conseil municipal qui doit se prononcer sur cette demande de DUP pour la rue des Monts. On entendra certainement le Maire et sa majorité se congratuler et affirmer sans avoir honte que cette concertation avec les associations et la population a été un grand succès et un bel exemple de démocratie participative. Que du bidon !

Réagissez

RESULTATS REGIONALES CLAMART - 21/03/10
Résultats 2ème tour régionales à Clamart


Inscrits 33797
Votants 18558

Blancs et nuls 810 ( 4,36%)

V Pécresse 7530 (42,42%)
JP Huchon 10278 ( 57,57%)

On remarquera le nombre très important de bulletins blancs et nuls

Réagissez

VERS LA FERMETURE DU JARDIN ENCHANTE ? - 16/03/10
Le jardin enchanté va fermer. Après douze années au service des familles, cette structure d’accueil de jeunes enfants créée sous le mandat de Jean-Pierre Foucher ne finira pas l’année. Motif, cessation de paiement. L’établissement connaît depuis plusieurs mois des difficultés liées à l’application de la nouvelle convention collective. Malgré de nombreuses demandes en direction à la municipalité, celle-ci est restée sourde et n’a pas souhaité davantage aider financièrement la structure. Il est intéressant de noter que cette association dispose d’une subvention de plus de 30% inférieure aux autres structures associatives de la ville et ce depuis près de 5 ans. Pour quel motif, nul ne le sait. Et pourtant cette structure connaît une excellente réputation dans toute la ville et c’est avec beaucoup de tristesse que les parents accueillent cette nouvelle. C’est d’autant plus dommageable que la CAF, également financeur, était prête à soutenir et à développer l’activité en cas de soutien de la ville. Nul doute que le Maire accusera l’équipe du jardin enchanté de mauvaise gestion afin de cacher ses propres carences et son peu d’intérêt pour ce dossier. Ce sont plusieurs dizaines de places d’accueil qui vont ainsi disparaître à la rentrée prochaine dans une commune déjà sinistrée dans ce domaine et un local vivant qui va désormais se vider. Espérons ne pas y voir une construction nouvelle dans quelques mois ?
Il y a les grands discours du maire candidat et puis il y a le quotidien des clamartois qui devront une fois encore se débrouiller pour faire garder leurs enfants en septembre prochain.

Réagissez

LES LIMITES DU PARTI UNIQUE PAR G ARTINIAN - 15/03/10
UN ARTICLE A LIRE ET A MEDITER
GA | Actualités | Dimanche, 14 mars 2010
"Je ne vais pas commenter les résultats de ce premier tour des élections régionales mais le désavoeu des Français est cinglant. Force est de constater que la stratégie d’un grand parti unique à droite doit être remise en cause. L’UMP doit modifier sa stratégie de rassemblement. La tentative d’union au premier tour dans l’objectif de créer une dynamique au second a échoué.

La majorité présidentielle est plurielle. Je ne suis pas le seul à penser qu’il faut que toutes ses composantes, et notamment le Parti Radical, s’expriment. Comment peut-on faire croire que nous, Radicaux, avons le même projet de société que les souverainistes de Philippe de Villiers ou les chasseurs de Frédéric Nihous ? Comment peut-on s’étonner de cette absention record et de cette déroute électorale quand la seule perspective que nous avons à proposer à nos électeurs est cette médiocre pensée unique du parti unique ?

Le premier tour doit être un moment démocratique où les projets sont confrontés, où les convictions s’expriment et où, au final, les électeurs choisissent. Il faut ouvrir l’offre du 1er tour pour permettre aux déçus de voter à droite sans voter pour l’UMP ou pour le Front National.

Questionnons-nous et agissons maintenant. Demain il sera trop tard…"

Réagissez

RESULTATS REGIONALES CLAMART - 14/03/10
RESULTATS REGIONALES CLAMART


Inscrits 33792
Votants 17571
Blancs et nuls 448
Exprimés 17123


UMP 4800 28,03%
Verts 3010 17,57%
FN 1156 6,75%
PS 5307 30,99%
Modem 743 4,33%
Front de gauche 817 4,77%
NPA 362 2,11%
Dupont Aignan 505 2,94%

Réagissez

SE RASSEMBLER AU CENTRE - 13/02/10
Grégoire ARTINIAN appelle tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs du centre : humanisme , démocratie sociale à se joindre à lui.
Clamart 2007 met en ligne cet appel capital pour 2014 et vous invite à le lire et à y répondre.
Merci de le diffuser à vos voisins et amis.
« La fédération des Hauts-de-Seine du Parti Radical, son Président, Bernard Gahnassia et son Secrétaire Général, Stéphane Gérard m’ont confié la direction du Comité local de Clamart. C’est avec joie que j’ai accepté cette mission et je les remercie de leur confiance.
Mon ambition est de redonner une voix à tous ceux qui se sentent orphelins d’un vrai parti centriste clamartois, à tous ceux qui, dans l’opposition à la politique du maire actuel, pensent qu’il existe une autre voie plus respectueuse des valeurs humanistes et sociales.
Un Parti Radical indépendant est nécessaire à Clamart. Clamart est une ville tolérante et progressiste où les valeurs démocrates et sociales ont toujours prédominé. Je veux faire de la section du Parti Radical de Clamart un pôle de rassemblement du Centre qui soit suffisamment fort et structuré pour qu’enfin les Radicaux décident seuls sans qu’on ne leur dicte une marche à suivre. Il nous reste beaucoup de travail à accomplir pour préparer l’alternance dans notre ville et j’estimerai avoir réussi ma mission lorsqu’en 2014, le Parti Radical décidera d’avoir ou non un candidat à l’élection municipale à Clamart.
Le vote du budget 2010 lors de la dernière séance du Conseil municipal a modifié le paysage politique clamartois issu des élections de 2008. Il semble clair aujourd’hui que le Modem de Clamart n’est plus vraiment opposé à la politique du maire. Dont acte. J’appelle donc aujourd’hui tous ceux qui veulent agir pour changer, tous ceux qui pensent qu’il est nécessaire d’avoir un pôle centriste indépendant et opposé à la politique de la majorité municipale à nous rejoindre.
Depuis le début de cette mandature, je me suis efforcé de répondre aux attentes des Clamartois, de relayer leur parole et leurs inquiétudes au Conseil municipal. Mon combat auprès des habitants menacés d’expropriations par le maire mais aussi auprès des riverains de l’allée de Chevreuse qui dénoncent le manque de concertation et de dialogue de la mairie en témoignent. J’ai critiqué et dénoncé la politique du Maire lorsqu’elle ne servait pas les intérêts de tous les Clamartois sans jamais me réfugier dans une opposition de posture dictée par des états-majors de partis. Contrairement à d’autres, je ne suis pas un homme d’appareil. Je ne suis redevable qu’aux Clamartois. Vous m’avez donné un mandat. Je suis à votre écoute et je le resterai. »

Grégoire Artinian

Réagissez

EXPROPRIATIONS : PREMIERE VICTOIRE ! - 21/01/10
CLAM-CLAM MET EN LIGNE UN ARTICLE PUBLIE SUR LE SITE DE G ARTINIAN
http://www.gregoireartinian.com

LE MAIRE RECULE !
GA | Clamart | Jeudi, 21 janvier 2010
Après avoir hésité à continuer son bras de fer avec les habitants, le Préfet, les élus d’opposition, et les associations, le Maire a finalement reculé et a décidé d’abandonner les procédures de Déclaration d’Utilité Publique des périmètres “rue des Monts” et “rue de Verdun”.

Malgré les avis défavorables des Commissaires-enquêteurs, le Maire avait, dans un premier temps, inscrit à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal la poursuite de l’opération et de la procédure pour la rue des Monts et la relance d’une DUP pour la rue de Verdun, mais il semblerait que notre bataille et nos arguments aient fissuré sa majorité sur ce sujet. De nombreux élus de la majorité municipale semblent s’être enfin réveillés et ne comprenaient pas l’acharnement du Maire.

C’est bien évidemment une satisfaction pour tous ceux qui se sont mobilisés et en premier lieu les habitants de ces quartiers et les associations “Radical! Essentiellement Clamartois” et “Vivre à Clamart“.

Mais est-ce l’épilogue de cette affaire? Rien n’est moins sûr et il faudra rester vigilant pour obliger le Maire à plus de concertation et aucune expropriation la prochaine fois.

Réagissez

La mairie et les expropriations :article de G. ARTINIAN - 15/01/10
Gregoire ARTINIAN A MIS EN LIGNE CET ARTICLE QU'IL FAUT DIFFUSER DANS TOUT CLAMART

"Comme promis je reviens sur le dossier des expropriations voulues par le Maire et sa majorité, et notamment celles demandées pour le périmètre de l’avenue de Verdun et de la rue des Monts.

Je tiens tout de même à souligner une nouvelle fois qu’il ne s’agit que d’un seul quartier et le fait qu’il y ait eu deux demandes de Déclaration d’Utilité Publique n’était qu’une manœuvre grossière du Maire pour tenter de diviser l’opposition au projet. Ce qui prouve que dès le début, le Maire et sa majorité n’avaient aucune volonté de concertation avec la population, aucune intention de dialoguer. Ils voulaient simplement passer en force. Ces méthodes sont inadmissibles.

Le Préfet ne s’est pas toujours pas prononcé officiellement et nous ne savons donc toujours pas s’il suivra les avis défavorables des Commissaires-enquêteurs de ces deux périmètres.

En attendant, j’ai pu avoir accès à leurs rapports et leur lecture est tout simplement consternante.

Il y a quelques temps, suite à la publication d’un article sur ce blog Monsieur le Maire et certains élus de la majorité m’avaient sans hésiter mis au pilori en ironisant sur mon présumé amateurisme. Mais je vous laisse seuls juges, cher lecteurs, une fois que vous aurez pris connaissance des lignes qui vont suivre, de dire qui sont les vrais amateurs dans cette histoire.

Je précise tout de même que je n’invente rien, que tout ce qui suit est extrait du rapport des Commissaires-enquêteurs que vous pouvez consulter au service d’urbanisme de la ville.

En résumé, voici les principales raisons qui ont amené les Commissaires-enquêteurs à rendre un avis défavorable :

Manque de concertation avec les habitants, opacité du projet;
L’argument de la mixité sociale pour justifier la construction de logements sociaux est fallacieux: le quartier abrite pour l’essentiel des familles modestes et une population aux origines diversifiées;
Manque de clarté et de précision du projet. Esquisse architecturale et description sommaire. Le pire c’est que la Mairie affirme que c’est volontaire! On ne veut donc surtout pas dire aux habitants ce que l’on va faire de leurs quartiers. Bel exemple de concertation et de démocratie locale!
Le coût de réalisation exorbitant du projet est souligné dans les rapports. Le Maire et sa majorité gaspillent l’argent public;
La Mairie n’aborde pas du tout dans le dossier le problème du sous-sol et la présence d’anciennes carrières. Celles-ci peuvent légitimement susciter des doutes sur la viabilité, la sécurité et l’économie du projet. Il faut quand même rappeler qu’il y a eu plusieurs glissements de terrains dans le secteur et même une catastrophe en 1961. Est-ce de l’amateurisme ou de l’inconscience?
Le critère du manque de logements sociaux à Clamart défendu par le Maire n’est pas jugé déterminant par les Commissaires-enquêteurs puisqu’avec plus de 24% de logements sociaux (chiffre datant de 2004), la ville de Clamart atteint largement l’objectif de 20% voulu par la loi SRU.
Les Commissaires-enquêteurs citent également les associations Vivre à Clamart et Radical, Esssentiellement Clamartois. Ces deux associations ont été dès le début aux côtés des habitants pour les soutenir et faire entendre leurs voix aux Clamartois. Je salue leurs actions.
Mais j’ai gardé le plus grave pour la fin :

Le Maire a sciemment autorisé la modification d’éléments cruciaux du dossier pendant l’enquête sans en avertir ni le Préfet, ni le Commissaire-enquêteur. Ce n’est plus de l’amateurisme, c’est de la manipulation. D’après mes informations, le Préfet et ses services n’ont pas du tout apprécié cette manière de faire, d’autant plus qu’il semblerait que la Mairie n’ait exprimé ni le moindre regret ni la moindre excuse. C’est une honte!
En conclusion, aucune concertation avec les habitants, du mépris pour leurs quartiers, des projets opaques aux coûts pharaoniques, des méthodes honteuses et illicites. Voilà la politique du Maire et de la majorité municipale.

Malgré cela, le Maire a décidé de passer en force. Il prévoit de passer outre lors du Conseil municipal du 27/01 prochain et prétend que les arguments des Commissaires-enquêteurs sont erronés. Il faut plus que jamais se mobiliser et arrêter ces injustices. Je vous appelle tous à être présent lors de cette séance du Conseil, dans l’ordre et le respect des règles, afin de montrer aux élus de la majorité votre désaccord sur ces méthodes inadmissibles.

HTTP://WWW.GREGOIREARTINIAN.COM

Réagissez

PHILIPPE SEGUIN EST MORT ! - 07/01/10
Philippe Séguin est mort cette nuit d’une crise cardiaque. C’est un soldat de la République qui s’en va, c’est un gaulliste qui avait une « certaine idée de la France qui disparaît. Nos sommes tristes à Clamart 2007 car nous étions à ses côtés depuis 1990. Nous avions partagé son combat contre Maastricht, nous avions fait , avec lui, la campagne de Jacques Chirac en 1995, nous étions à ses côtés lors de son accession à la présidence du RPR. Beaucoup de souvenirs pour nous. On n’oubliera pas ce républicain au caractère ombrageux, intransigeant sur les principes et si passionnément épris de la France.
A Dieu Philippe nous ne vous oublierons pas mais qu’est ce que vous allez nous manquer.

Réagissez

LE MAIRE CHINOISE LES CLAMARTOIS ? (page 22) - 02/01/10
Monsieur le Maire s’étonne dans CLAMART INFAUX que des Clamartois s’étonnent de la présence de granit chinois sur la place de la mairie.
Comme d’habitude il répond à côté, expliquant que ce choix « a été conduit avant tout par les délais de livraison et par la qualité des produits » En vérité, le choix du granit chinois n’a qu’une raison ; SON PRIX

Monsieur le Maire qui n’est pas à une contradiction près achète aux Chinois parce que c’est moins cher et fait voter des vœux au conseil Municipal pour condamner les atteintes à la démocratie et aux droits de l’homme en Chine. Il défile (avec les autres membres de la majorité du Conseil) entre la place de la République et celle de la Nation contre le chômage et les délocalisations, mais il achète en Chine.
Si le sujet n’était pas aussi grave, un mot viendrait à l’esprit : FARCEUR !

Réagissez

CLAMART INFAUX ET LA PROPAGANDE POUR LA REGION - 02/01/10
Dans le premier CLAMART INFAUX 2010 la majorité municipale et son guide se surpassent en matière de respect de l’expression démocratique.
Lors du dernier Conseil Municipal il avait été demandé par l’opposition que l’espace d’expression (les Tribunes Libres) qui lui était dédiée dans le journal municipal soit augmenté.
le Maire et ses lieutenants s’étaient gaussés de cette demande et avaient refusé, arguant que Clamart était exemplaire en matière de respect des droits démocratiques de l’opposition (Ce n’est pas ce que pense le Tribunal administratif) et qu’il n’y avait rien à changer. L’équilibre entre les différents groupes étant respecté.
Dans son édito du mois, le maire s’en prend vivement à la politique du gouvernement en matière de réformes des collectivités territoriales et réitère de façon plus directe à la page 21.
Ainsi le Maire et la majorité municipale s’octroient 2 pages politiques supplémentaires ce qui fait 3 avec la page 43 qui leur est réservée.
3 pages à la majorité contre 1 à l’opposition c’est que Monsieur Kaltenbach appelle l’équilibre démocratique.
Nous attendons avec impatience le soutien des bonnes consciences de gauche toujours prêtes à s’enflammer contre les intolérables atteintes à la démocratie, pour peu que cela se passe hors Clamart.
Rajoutons à cela que le Maire devrait faire attention à 3 mois des élections régionales à ce qui est écrit dans CLAMART INFAUX. La loi interdit l’utilisation des bulletins municipaux pour faire campagne électorale. Le moins qu’on puisse dire c’est que la ligne jaune a été franchie .Il serait dommage que le Maire de Clamart pose des problèmes au candidat Kaltenbach

Réagissez

BONNE ANNEE 2010 - 02/01/10
L'équipe de CLAMART 2007 vous souhaite une bonne et heureuse année 2010 à vous et à tous ceux qui vous sont chers

Réagissez

LE MAIRE VEND TRES CHER AU PRESIDENT DE CLAMART HABITAT - 19/12/09
Dans un entretien donné ce jour au Quotidien le Parisien, Patrick Devedjian, président du conseil général des Hauts de Seine vient donner du crédit à ce que l’opposition dénonce depuis des années.
Oui il dénonce les bonnes affaires que la Ville de Clamart fait avec Clamart Habitat en vendant très cher à son office HLM les terrains qu’elle possède.

Patrick Devedjian a déclaré : « le maire de Clamart n’est pas content car nous avons refusé de financer un terrain que la ville possède depuis 50 ans et vendait-très cher- à son office HLM municipal. Le maire demandai en plus au Conseil Général de le subventionner ! nous ne sommes pas là pour financer les plus-values… A Clamart les subventions par mètre carré de logement social se situent entre 650 et 700 euros le m2 alors qu’à Boulogne elles sont entre 400 et 500€. »
Le m2 plus cher à Clamart qu’à Boulogne c’est le scoop immobilier de l’année.
En vérité nous avons dénoncé depuis des années les va et vient financiers entre la commune et Clamart habitat. Il y aura là des surprises.

NB : P Kaltenbach est le Maire et le Président de l'office HLM (Clamart Habitat)

Réagissez

PREMIERE VICTOIRE ! LE COMBAT CONTINUE EN 2010 - 18/12/09
Confirmation dans la presse de ce que nous annoncions il y a une quinzaine de jours, les commissaires enquêteurs ont rendu un avis négatif aux demandes de classement en utilité publique des projets du quartier Percy.
Attention parce que le Maire assure que le dossier sera modifié mais qu’il n’abandonnera pas son projet.
C’est un grand succès pour Grégoire Artinian pour l’Association Radical ! qui ont été à l’origine de cette bataille contre les expropriations et pour tous les clamartoises et les clamartois qui se sont mobilisés à leur appel.
Merci à vivre à Clamart et à Accès d’avoir soutenu cette bataille.
Mais ATTENTION nous devons tous rester mobilisés car on peut encore s’attendre à de mauvais coups

Réagissez

ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2010 ATTENTION DANGER! - 18/12/09
Mercredi soir, le Conseil municipal était invité à discuter des grandes lignes du budget 2010 de la ville lors du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). CLAM-CLAM.COM met en ligne l’intervention de Grégoire Artinian conseiller municipal membre du Parti Radical
” J’ai lu le document que vous nous avez remis, je l’ai relu, plusieurs fois, et je vous avoue, j’ai été déçu. Aucune ligne claire, aucune direction, rien qu’un léger flottement. C’est pour le moins gênant pour des orientations préparant le budget 2010 qui va devoir faire face à une conjoncture évidemment compliquée.
Vous nous dites, et je vous le concède, que la construction budgétaire est difficile, difficulté due à un certain nombre d’incertitudes qui, je vous l’accorde, ne sont pas de votre chef : une conjoncture économique au ralenti et une réforme de la fiscalité locale se traduisant par une incertitude sur les recettes de la Dotation Globale de Fonctionnement
Sans vouloir noircir ce tableau, il apparaît hélas comme certain que l’année 2010 sera une nouvelle année de crise, où les Etats auront à gérer leur endettement et devront donc réduire de façon drastique leurs dépenses tout en faisant face à des tensions sociales de plus en plus fortes.
Dans ce contexte, il est donc évident que les recettes des communes vont continuer à baisser et que les subventions venant notamment des conseils généraux et régionaux suivront le même chemin. Nous savons tous ici que certaines collectivités territoriales risquent aujourd’hui la cessation de paiement et ont annoncé d’ores et déjà une baisse de leurs subventions aux communes et aux associations.
Ajoutons à cela la situation de l’intercommunalité, que vous ne faites qu’effleurer rapidement à un ou deux endroits de ce document. La situation financière fragile de Sud de Seine mériterait que nous nous y attardions. Vous en faites bien évidemment porter la responsabilité à l’Etat et à sa réforme des collectivités locales. Mais cette fragilité de Sud de Seine n’est pas récente. Elle avait d’ailleurs déjà commencé lors des dernières années de la mandature précédente. Malgré cette fragilité, les communes adhérentes continuent à transférer des compétences et les charges de fonctionnement qui vont avec. La situation ne va donc pas s’arranger. Gageons que la dégradation accélérée des finances de Sud de Seine impactera assez vite les finances de la ville.
Dans ce contexte, quelles sont les perspectives que vous proposez ? La question fondamentale que je vous pose ici est celle de l’efficacité de la dépense budgétaire. Sarcastique, vous n’avez de cesse de claironner que vos dépenses d’investissement contribuent à la politique de relance souhaitée par notre gouvernement, bel alibi vous en conviendrez. Pourtant, M. Waldteufel, en bon financier que vous êtes, vous savez qu’une augmentation des dépenses ne peut durablement et impunément s’accompagner d’une réduction des recettes dont vous vous lamentez sans en tirer les conséquences.
Alors quelle stratégie nous proposez-vous ? Ne pas augmenter les impôts locaux ? Cest sûr que cela serait malvenu pour la tête de liste PS dans les Hauts-de-Seine, à quelques semaines des élections régionales.
Alors diminuer les investissements ? Pas du tout, stade, piscine et autres immeubles, vous continuez au même rythme votre frénésie de constructions nouvelles et votre programme de densification de la ville.
Alors vous dites que nous sommes peu endettés, c’est vrai, il y a certainement pire, mais votre présentation le souligne très bien, notre contrainte c’est notre capacité d’autofinancement. Or si comme vous le proposez nous continuons à emprunter nous diminuerons encore davantage cette CAF puisque les intérêts viendront impacter le fonctionnement.
En vérité depuis des années vous avez bâti un équilibre fragile que la crise risque de mettre par terre.
Face à ces périls qui guettent nos finances, vous ne pourrez échapper Monsieur le Maire à des coupes sombres dans vos dépenses ou alors il vous faudra faire payer la facture de vos dérives aux Clamartois en augmentant sensiblement les taux d’imposition.
En conclusion, je vous demande de faire preuve de la plus grande prudence pour ce budget 2010 et de réduire la voilure comme le disent les marins avant d’affronter la tempête “.

Réagissez

VERS UN AVIS DEFAVORABLE DES COMMISSAIRES ENQUETEURS - 04/12/09
Article publié sur le blog de Grégoire ARTINIAN

De source sûre, les commissaires-enquêteurs des deux périmètres de l’îlot d’Arménie - avenue de Verdun et rue des Monts - ont donné un avis défavorable aux enquêtes publiques préalables à la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) demandée par le Maire et sa majorité simultanément dans cinq quartiers de la ville. Ces avis défavorables devraient inciter le Préfet du 92 à rejeter la demande de DUP du Maire. Si telle était sa décision - et je ne vois pas comment ce ne serait pas le cas - ce serait alors un grand soulagement pour tous les habitants concernés et une belle victoire pour tous ceux qui se sont courageusement mobilisés contre le risque d’expropriations décidées sans états d’âme par la majorité de gauche du Conseil municipal.
A leurs côtés depuis le début de leur combat, j’ai à maintes reprises relayé leur parole que ce soit au Conseil municipal, sur ce blog ou dans les colonnes du Clamart Infos, en dénonçant cette politique aberrante consistant à exproprier des Clamartois de leurs maisons, projets de toute une vie, pour construire d’autres logements. L’association RADICAL ! Essentiellement Clamartois a quant à elle recueilli plus de 500 signatures de Clamartois, transmises au Préfet, et s’indignant des méthodes du Maire et de sa majorité municipale.
Ainsi, tous unis, nous avons réussi à faire reculer cette injustice. Les habitants de ce quartier ont prouvé par leur action qu’il était possible,en se mobilisant, de s’opposer aux projets du Maire.
Je reviendrai très vite sur ce sujet dès que j’aurai des précisions complémentaires sur ce rejet.

Réagissez

RESISTER ENSEMBLE A LA DENSIFICATION - 14/11/09
Après les quartiers de la rue d’Arménie, du Soleil Levant, du Jardin Parisien, de la rue des Petits pois, ce sont aujourd’hui les riverains de la rue de Châtillon qui subissent la densification à la mode Kaltenbach.
Sans discussion, sans débat un immeuble de 15m de haut va être construit (par Bouygues le reconstructeur de Clamart) et va, là encore DENSIFIER le Centre Ville.
Et cela avant les riverains du quartier Bièvres, du quartier Fleury et de bien d’autres quartiers qui vont goûter à la mixité densificatrice du Maire.
Philippe Kaltenbach densifie la Ville, il en modifie l’esprit, la structure sociale, il la transforme sans demander l’avis des habitants. Il applique l’adage archaïque « je suis élu, je fais ce que je veux »
Il y a des mois que nous avertissons les Clamartois, que nous les appelons à la vigilance et à la mobilisation car c’est ENSEMBLE que nous pourrons stopper la densification de la Ville
Ce qui arrive dans ces quartiers peut arriver, arrivera dans vos quartiers. Seule une réaction globale de tous les quartiers, à travers les conseils de quartiers ou par des pétitions peuvent faire bouger les choses.
Grâce au nouveau PLU, la majorité municipale s’est octroyée les moyens de densifier dans tous les quartiers y compris pavillonnaires.
Nous devons établir une solidarité inter-quartier afin de faire front contre la politique de densification voulu par la majorité municipale et contre les risques d’expropriation.
Vous pouvez compter sur clam-clam.com pour poursuivre le combat commencé avec l’Association Radical !

Réagissez

QUESTIONS AU MAIRE ET A LA MAJORITE MUNICIPALE - 20/10/09
De nombreux clamartoises et clamartois , comme nous, voudraient savoir ce que vous comptez faire

Pour faire face à la vague de cambriolages dont sont victimes de nombreux clamartois

Pour stopper la vague de dégradations que subissent de nombreux véhicules garés dans la rue : Avenue Jean Jaurès, avenue Victor Hugo, rue des Leux, dans le quartier Trivaux

Pour stopper la multiplication des campements Roms sur notre commune ou à ses frontières

Nous souhaitons de vraies réponses. Aussi nous vous demandons d’éviter d’accuser l’Etat qui a bien entendu sa part de responsabilité dans tout cela mais ce qui en aucun cas ne vous permet de vous exonérer de votre inaction.

Nous espérons lire bientôt vos réponses sur le site internet officiel de la Mairie ou par tout autre moyen

Réagissez

VERS UNE "JUNGLE" AUX PORTES DE CLAMART - 08/10/09
Voilà des semaines que jour après jour se construit un bidonville aux portes de Clamart.
Au Petit Clamart, sur les grands terrains qui sont le long de la bretelle autoroutière qui permet de rejoindre la F18, face au centre Usine Center des dizaines de familles Roms construisent un véritable bidonville qui s’étend un peu plus chaque jour.
Qu’attendent les maires de Bièvres, Vélizy, Chatenay Malabry, Plessis Robinson et bien entendu de Clamart qui sont riverains de ces terrains pour faire quelque chose.
Attendent ils que des centaines de personnes soient installées et transforment cet endroit « en jungle » comme à Calais.
L’hiver arrive, sans travail sans formation ne parlant pas le français on les voit le long des rues réduits à mendier. Quand on connaît la flambée du chômage la pénurie de logements n’est il pas criminel de la part de nos responsables politiques nationaux de laisser nos frontières sans contrôle et de laisser se créer des solutions ingérables
Messieurs les Maires, Monsieur le Préfet, Monsieur le Ministre qu’allez vous faire maintenant ?

Réagissez

POUR UNE PUBLICATION DES CHIFFRES DU CHOMAGE A CLAMART - 04/10/09
Le chômage augmente très fortement en France,il est la préoccupation n°1 des Français . Tous les mois tombent les statistiques nationales
A Clamart aucune statistique, rien, secret défense
Nous demandons à la municipalité de publier chaque mois dans le journal "officiel" municipal les chiffres du chômage à Clamart
Nous demandons la publication de la courbe de l'évolution du chômage depuis 18 mois dans notre ville
Les clamartois ont le droit de savoir et ce serait un bon exemple de démocratie locale.

Réagissez

TOUS LES CLAMARTOIS COFINANCENT LA "VOTATION" SYNDICALE ET PARTISANE - 30/09/09
Une fois de plus,le Maire de Clamart et sa majorité, utilisent l’argent des contribuables ( le nôtre) à des fins partisanes.
En effet la commune de Clamart a décidé de mettre à disposition des syndicats de la Poste du matériel et des locaux et , elle a également imprimé des affiches pour appeler à soutenir la pseudo « votation » sur l’avenir du statut de la Poste.
Il ne s’agit pas pour nous de nous prononcer sur le bien fondé ou non de ce nouveau statut ( nous sommes d’ailleurs partagés sur cette question à Clamart2007) NON, il s’agit de dénoncer une fois de plus l’utilisation des moyens de la commune au service d’une opération politicienne. Votation peu démocratique puisque l’unique message diffusé est de voter contre.
On peut d’ailleurs se demander si le fait que des conseillers municipaux mettent des moyens municipaux au service des syndicats dont ils sont membres est bien légal ? C’est à creuser !

Réagissez

Droits de l'Opposition: nous gagnons le procès contre la décision du Maire - 23/09/09
En février 2006, Daniel Léon et Christian Delom déposaient un recours au Tribunal administratif contre une décision du Maire de Clamart qui refusait à l’opposition un droit d’expression dans le bilan de mi-mandat 2001-2005 .Texte élogieux qu’il publiait avec la majorité municipale au mépris des droits de l’opposition.

Le 17 avril 2008 le Tribunal Administratif de Versailles annulait « la décision du Maire de la commune de Clamart en date du 15 février 2006 refusant d’accorder au groupe politique auquel messieurs Delom et Léon appartiennent un DROIT D’EXPRESSION en réponse à la publication par la commune d’un document intitulé 2001-2005 bilan mi-mandat Clamart avance ! » (extrait du jugement)

Mécontent d’avoir tort en droit le Maire de Clamart s’est pourvu en appel aux frais de la commune. La Cour Administrative d’appel de Versailles a rendu son arrêt le 27 Août 2009. Cet arrêt vient de nous être notifié.

La requête de la commune est rejetée et entraînée par l’obsession de son Maire elle est condamnée à verser la somme de 2000 € à Daniel Léon et Christian Delom.

La Cour d’Appel confirme ainsi que le maire de Clamart n’a pas respecté sciemment les droits de l’opposition en matière de droit à l’expression .

Réagissez

RADICAL! ET LES HABITANTS CONTRE LES EXPROPRIATIONS - 16/09/09
Lundi soir au centre municipal de la Fourche s'est tenue une réunion de travail entre le bureau de l'association "Radical ! "et des habitants du quartier dit"Ilot d'Arménie"quartier touché par les expropriations décidées par Ph Kaltenbach et sa majorité.

Alors que débute l'enquête publique concernant ces expropriations G.Artinian -conseiller municipal –P Brisabois Président de Radical ! , le bureau de l'association et les habitants ont constaté le flou du projet d’urbanisme .Deux opérations de logements sociaux sont prévues .Elles sont séparées par un terrain en friche de 850m2 où rien pour l'instant n'est prévu. Deux petites opérations comme se plait à le répéter Ph Kaltenbach- sauf que lorsqu’on observe la maquette réalisée par les habitants on doit faire face à une grande opération de densification d'un quartier pavillonnaire .Les expropriations se comprennent difficilement et sont irrespectueuses de la vie des habitants .Un seul exemple : des habitants vont être expropriés de leur jardin.Et pour faire quoi?...un jardin ....sauf que ce jardin confisqué deviendra le jardin des logements sociaux....En voyant cela on peut encore bien plus comprendre la colère et le désarrois de ces habitants.

Des programmes de construction comme celui-ci il y en a en projet partout dans Clamart comme au Jardin Parisien, dans le Quartier de Bièvres ou du Moulin de Pierres.
En accord avec les habitants, RADICAL ! va poursuivre l’action pour empêcher le Maire de procéder à l’expropriation des habitants qui veulent conserver leur bien.
Nous avons déjà plus de 400 signatures de Clamartois opposés aux expropriations que nous présenterons aux commissaires enquêteurs.
RADICAL ! distribue actuellement une nouvelle pétition et appelle les Clamartoises et les Clamartois a poursuivre la mobilisation contre les expropriations.
Aujourd’hui c’est dans les quartiers Percy et Jardin Parisien demain ce peut être dans votre quartier. Il faut stopper ce processus dès maintenant.

C’est aujourd’hui que les habitants menacés comptent sur votre soutien !



Réagissez

Augmentation des vols avec effractions: Que faire? - 12/09/09
Les chiffres des vols avec effractions publiés, il y a quelques jours dans le journal « Le Parisien » montre que Clamart, avec 70%, subit une des plus fortes augmentations du département des Hauts de Seine. Voilà de très mauvais chiffres pour une ville qui par le passé avait un des plus faible taux de délinquance du département, et cela sans police municipale. C’était le temps de « Clamart le Village »
Aujourd’hui on voudrait attribuer ce mauvais score à l’absence de Police Municipale et donc à la responsabilité du Maire qui est opposé à cette création pour des raisons « idéologiques »

On peut faire à ce propos plusieurs observations :
Très nombreux sont ceux qui à gauche comme à droite souhaitent la création à Clamart d’une « police municipale de proximité »travaillant en synergie avec la police nationale à la médiation des conflits dans la ville ; ( Proposition notamment de LP2C pendant les municipales)
De nombreuses villes des Hauts de Seine dotées de Police municipale voient le nombre de vols avec effractions fortement augmenter. Le Plessis Robinson qui dispose d’une Police municipale armée et bien équipée voit son total augmenter de 35% ce qui n’est pas rien et montre les limites des PM (Vanves 300% et Antony 38%)
Il est évident que si la Police Municipale peut être un bon argument électoral, elle ne règle absolument pas le problème. Elle en atténue au mieux les effets.

Pour aller plus avant, il faut mettre en débat 3 paramètres qui peuvent prêter à polémique et à des prises de positions idéologiques mais qui pourtant sont des faits établis qui expliquent en grande partie ces augmentations.

1) la baisse des effectifs de police et de gendarmerie décidée par le gouvernement. Faire mieux avec moins parait de plus en plus difficile quand la délinquance augmente.C’est le cas à Clamart où le ratio police/habitants est un des plus faible d’Ile de France.
2) D’après un des derniers rapports de la Police Nationale, la délinquance itinérante et les bandes venues des ex pays de l’Est sont une des causes majeures de cette augmentation. A cela il faut rajouter la quasi impunité dont bénéficient les jeunes mineurs qui agissent pourtant sous la direction d’adultes.
3) Le non contrôle aux frontières de l’Europe
Certaines frontières de l’espace Schengen sont de vraies passoires qui permettent de rentrer dans l’Union sans aucune difficulté (La Slovénie par exemple)

Voilà 3 paramètres qui relèvent directement de l’Etat et du gouvernement
-Augmenter les effectifs de police
- Rétablir le contrôle à nos frontières comme le font les Anglais
- Lutter efficacement (notamment fiscalement) contre la délinquance itinérante

Voilà des propositions nécessaires à mettre en pratique qui pourraient être l’objet d’un vœu unanime du Conseil Municipal


Réagissez

AVEC GREGOIRE ARTINIAN ET RADICAL! MOBILISONS NOUS - 02/09/09
C’est la rentrée ! Le Maire et la majorité municipale n’auront pas attendu longtemps pour reprendre leur politique de dénaturation de la ville.
Dès le 7 septembre, des enquêtes publiques débuteront dans cinq quartiers. Si elles aboutissent à les déclarer d’utilité publique comme il le souhaite, le maire pourra librement engager des procédures d’expulsion afin de poursuivre sa politique d’urbanisme à l’ancienne et à courte vue, c’est-à-dire lancer des projets sans réfléchir à leur impact sur le tissu urbain.
Allons-nous par notre silence et notre inaction approuver l’expulsion et la destruction des logements de nombre de familles clamartoises, rue des Monts, avenue de Verdun, ou J.B Clément ?
Le risque pour ces familles de perdre leur maison et le projet de toute une vie est réel. En face il y a l’intérêt politique du Maire. Entre les deux, l’atteinte à l’environnement est évident. Car ne nous trompons pas, il ne s’agit nullement pour la plupart des périmètres concernés de faciliter les travaux du futur tramway. Non, il s’agit toujours de densification et de bétonnage. La récente révision du PLU avait la prétention de prendre en compte les enjeux de développement durable. Pour le Maire et sa majorité, cela se traduit par une densification accrue autour et même au coeur des zones pavillonnaires qui ne sont plus épargnées.
Pourtant, certains dans la majorité - les Verts - proposent des mesures originales pour créer une nouvelle offre de logements sans construction supplémentaire. Ils l’expliquent dans leur tribune du Clamart Infos de juin. Cela me parait être une mesure à encourager et qui prouve que l’aberration consistant à exproprier des Clamartois de leur logement pour construire d’autres logements n’est pas une fatalité.
Alors, MOBILISONS NOUS avec l’association RADICAL ! pour dénoncer ces expropriations et la politique de densification intense menée par le Maire et la majorité municipale.

Réagissez

No Comment - 20/08/09
Voilà que dans le parisien et sur les blogs, on polémique sur le mariage d'un des leaders de l'opposition et sur les mauvaises manières que lui fait le maire. A Clamart 2007 nous considérons cet événement comme une affaire privée, il n'y aura donc pas de commentaires . Nous nous contenterons comme c'est l'usage de présenter tous nos voeux de bonheur aux futurs mariés

Réagissez

A PROPOS D'UNE ELECTION - 21/06/09
Depuis les élections européennes, journalistes, hommes politiques, commentateurs ont décortiqué les résultats. Qui a gagné ? Qui a perdu ? Nouvelle donne ! Désastre ! Victoire ! Défaite !
A Clamart, P Kaltenbach avec ses 16% explique que si le PS n’a pas gagné, il n’a pas perdu parce qu’avec ses alliés il fait toujours 44%. Pourtant ce qui se passe au niveau régional devrait l’inquiéter fortement. Sauvera-t-il son poste à la Région et les subventions qui permettent à la Ville de ne pas sombrer ?
L’UMP avec 29% de voix fait le meilleur score, et se voit majoritaire aux prochaines municipales. IL faut pourtant trouver 21% de votes supplémentaires et là c’est plutôt mal parti à moins qu’on se décide à mener une politique d’UNION c'est-à-dire de partenariat ( et non pas de soumission) comme cela se faisait du temps de la « plate-forme »
Le Modem a perdu ses électeurs et se trouve à Clamart comme au National dans une impasse stratégique.
Seuls les Verts, à juste titre, ont le sourire et se demandent s’ils garderont le PS comme force d’appoint aux prochaine élections locales. A moins comme le disent certains d’entre eux (en off bien sur), ils tendent la main à tous ceux qui se préoccupent sincèrement de développement durable et construisent ainsi un nouveau pôle majoritaire transpartisan.
Au niveau national, passons très vite, Nicolas Sarkozy toujours le plus rapide se découvre plus Vert que Dany le rouge et ne quitte plus notre cher Borloo.
Au Modem Lepage et Benhamias feraient bien front commun avec les Verts et le PS toujours aussi lamentable, se restructure afin de pouvoir se refonder : la farce continue. (En vérité la page mitterrandienne va enfin se tourner et les socialistes vont retourner à l’avant Epinay.)

Hélas, personne ne dit, personne n’écrit que le 7 juin, les citoyens ont envoyé un fabuleux coup de pied au c.. à la classe politique. 60% d’abstentions, quand on sait que 20% de français ne sont pas inscrits sur les listes électorales c’est en vérité plus de 70% des citoyens qui ne sont pas allés voter.
Terrible message adressé à la nomenclatura politique ( le pays légal comme on disait dans le temps)
« On ne vous croit plus, vos enjeux de carrière, vos calculs et vos petits arrangements sont des insultes à nos difficultés, à nos souffrances. »

Prenons garde à ce que cette abstention massive ne soit pas l’ultime avertissement avant l’explosion dont les français sont coutumiers plusieurs fois par siècle.

Réagissez

EUROPEENNES CLAMART - 07/06/09
RESULTATS EUROPEENNES CLAMART

Inscrits 34153

Exprimés 16012 47%

Front National 546 3,4%
Europe écologie 3684 23%
UMP 4646 29,02%
Debout la République 327 2,04%
NPA 481 3%
Lutte ouvrière 94 0,58%
Libertas de Villiers 462 2,88%
Front de gauche 727 4,54%
Parti Socialiste 2608 16,28%
Modem 1478 9,23%

Réagissez

CE N'EST PAS DE MA FAUTE - 03/06/09
Mardi 2 Juin s'est déroulée la dernière réunion publique du Maire dans le quartier Percy Schneider.

Clamartois vous pouvez dormir tranquille.Tout va bien dans notre ville ou presque.........Le Maire entouré d'une partie de son équipe a exposé ses action et ses projets.

L'éco-quartier de la gare est au point mort.Ce n'est pas de sa faute!!!La crise empêche le privé de réaliser le projet.


Les finances sont "saines".On n’imaginait pas un autre discours , malgré cela les impôts augmentent et augmenteront!! Mais ce n'est pas de sa faute!!!!C'est l’Etat qui se désengage...mais au total ce sont nos sous à nous citoyens qui alimentent les dépenses de la mairie quelque soit le canal par lequel ils arrivent!!!

La sécurité...tout va bien......mais......la ville manque de policier .....pourquoi en demander en plus si le calme règne sur la ville.. il ne veut pas assurer une des premières responsabilités de son statut :la sécurité ...Si un jour problème il y a, ce ne sera pas de sa faute !!!!mais celle de l'état!!! Mais de son refus, on se souviendra.

Les voies communales limités à 30Km/h c'est bien....c'est lui.Elles sont belles et bien entretenues...!?( ricanements des habitants présents!!).Mais les grands axes , les voies départementales limitées à 50km./h sont dangereuses mal entretenues..Mais là ce n'est pas de sa faute!!!C'est le conseil général!!!


On a également appris la nouvelle affectation du Clamibus..Il sert dorénavant aux personnes âgées et aux handicapés A quoi ont servi toutes les réunions de comites de pilotages à ce sujet.....


On ne densifie pas à Clamart!!! Son éternel discours regardez les autres communes!! mais nous Clamartois nous vivons à Clamart!!Alors au lieu d’ aérer notre ville et bien on saupoudre de logements par ci par là!! Et au total pas un seul terrain n’échappe à la voracité de CLAMART HABITAT!! Et à force de "saupoudrer.....Monsieur le Maire vous allez DENSIFIER!!Avec ce qui commence à arriver des collèges pleins, une partie des lycéens et des collégiens clamartois obligés d’aller dans les établissements des villes voisines

Face aux habitants victimes de la densification municipale, on a pu remarquer la morgue et presque l'ennuie que lui inspiraient les futurs expropriés du L'ilot Arménie...Face à la détresse de ces gens il n'avait aucune compassion mais seulement de l'agacement..

Clamart ville dynamique....Si le plateau vient être refait et c'est heureux le centre ville perd de son attractivité .Il n'y a qu'à voir le nombre de locaux commerciaux qui sont à louer Av J Jaurès. Bien sur il n'y aura plus de banques .Grâce à lui dit il !!!Non c’est suite à une campagne lancée par Clamart 2007 et une intervention en Conseil municipal que ce problème a été réglé.

Avec Philippe Kaltenbach c’est simple, quand ça marche c’est lui ,quand ça dysfonctionne ce sont les autres. Le pire c’est qu’il le croit

RADICAL!

Réagissez

CLAMART TA DEMOCRATIE FOUT LE CAMP ! - 17/05/09
Hier, devant des Clamartois médusés, la fine fleur de la gauche clamartoise faisait le siège du café le Sèvres où un ministre de la République, tête de liste aux européenne, Michel Barnier était venu à la rencontre de ses électeurs. Quoi de plus naturel, de plus démocratique, de plus républicain que de venir débattre avec les citoyens.

Drapeaux rouges, internationale, les socialo communistes et leurs compagnons de route voulaient nous offrir un remake de 1917 .On a le Palais d’Hiver qu’on peut.

Plus graves et plus scandaleux étaient les insultes et les quolibets vociférés contre Jean Sarkozy et Philippe Pemezec « bouffon » « en prison » et d’autres bien pires. Un peu à l’écart, sourire aux lèvres, le maire de Clamart contemplait avec satisfaction l’accueil qui était réservé à ceux qui osaient s’aventurer sur « ses terres » ; Il est clair que la politique à Clamart n’a rien à envier aux bandes de banlieues qui ne supportent pas les intrusions des voisins sur leur territoire.

La manifestation est un droit, mais dans le cas précis on est loin d’une manifestation visant à exprimer un point de vue. Il s’agissait d’une intolérable pression pour empêcher un candidat à une élection à faire campagne.
Ce qui s’est passé est grave, d’autant plus grave que sur les différents blogs socialistes, communistes et autres marxistes attardés, on se glorifie de cette « action d’éclat »

Il fut une époque où la Droite ne se serait pas laissée malmener et ridiculisée de cette façon. C’est apparemment un temps révolu !

Il est aujourd’hui plus que nécessaire d’appeler au sursaut et au rassemblement de tous les Clamartois qui n’acceptent ni la politique, ni les méthodes du Maire et de sa majorité complice.

Réagissez

GREGOIRE ARTINIAN REPOND A LA MAJORITE MUNICIPALE - 03/05/09
J’ai lu comme beaucoup d’entre vous les tribunes politiques des groupes de la majorité municipale dans le dernier Clamart Infos et je ne pouvais pas rester sans réagir. Je m’accorde donc ce droit de réponse :

Je tiens tout d’abord à préciser aux groupes Socialiste, Communiste et Verts que les élections du mois de juin prochain ne sont pas des législatives, mais des européennes. Mais certains (notre Maire ?) semblent déjà avoir la tête ailleurs (à l’assemblée nationale, peut-être) et critiquent sans substance l’action de Jean-Pierre Schosteck, dont le travail à la commission des lois est pourtant unanimement salué. Mais nous connaissons la démagogie qui est la leur. Et en ces temps où l’anti-parlementarisme est à la mode, pourquoi ne pas taper sur notre député et sur l’action du gouvernement «ultralibéral» de François Fillon. Mais bien évidemment lorsque ça les arrange, ils ne rechignent pas à bénéficier des dispositions de ce même gouvernement, comme par exemple le versement anticipé des attributions du fonds de compensation de la TVA, proposition adoptée à l’unanimité lors du dernier Conseil municipal de mars.

Que dire également de la tribune du groupe des « très » Indépendants, signée par Mme Rémy et M. Dubut. Il semblerait en tout cas que ces indépendants aient bien assimilé les méthodes de notre maire, et le fameux, « c’est pas ma faute, c’est la faute du gouvernement, c’est la faute de la crise, c’est la faute à pas de chances… ». Alors, chers collègues, êtes-vous en train de nous dire que si, par malheur, le nouveau centre commercial des Hauts de Clamart était un échec, ce serait la faute à la crise et au libéralisme du gouvernement ?

J’espère sincèrement que non, parce que si c’était un échec, ce serait un échec pour nous tous et pour Clamart en général.

Pour conclure ce droit de réponse, je vais, moi aussi, succomber à la mode et comme Mme Ségolène Royal, candidate socialiste aux dernières élections présidentielles, soutenue par les groupes de la majorité municipale, je demande pardon aux Clamartois, pour les propos tenus par la majorité dans le dernier Clamart Infos !

Réagissez

LA MAIRIE "OUBLIE" D'INFORMER LES CLAMARTOIS SUR L'ENQUETE PUBLIQUE - 01/05/09
La majorité municipale qui sait transformer le moindre micro événement en événement d’importance quasi nationale a « oublié » d’informer les lecteurs de « Clamart infaux » de la tenue de l’enquête d’utilité publique sur la révision du Plan Local d’Urbanisme.
Rien sur le site internet de la mairie, rien dans les boîtes à lettres, rien dans « Clamart infaux » .Le maire et sa majorité se sont contentés de mettre une petite affiche dans les panneaux municipaux. C’est le MINIMUM LEGAL pour ce genre d’opération. Il est vrai que si cela pouvait se faire discrètement, cela arrangerait la municipalité.
Informer les Clamartois.es ? Vous n’y pensez pas ! Imaginer que les Clamartois.es se rendent compte que la majorité municipale se donnent des armes pour densifier la ville et que ces mêmes clamartois.es aillent dire leur opposition au commissaire enquêteur. Non, faisons cela dans le secret, n’y vu n’y connu. Après il sera trop tard pour eux !

Réagissez

NON A LA REVISION DU PLAN LOCAL D'URBANISME - 30/04/09
Nous avons à plusieurs reprises averti les lecteurs de clam-clam de la volonté de la majorité municipale de densifier la Ville.
Lors du dernier Conseil municipal, le maire et sa majorité ont demandé la révision du PLU.
Le maire et sa majorité souhaitent introduire des dispositifs dérogatoires permettant d’augmenter les surfaces constructibles de 20% dans le cas d’immeubles prenant en compte le développement durable ou d’immeubles sociaux. La révision propose de densifier le bâti en zone UA et de permettre d’augmenter la hauteur des bâtiments en zone UE (les quartiers pavillonnaires)
Nous vous rappelons qu’au-delà de cette révision du Plan Local d’Urbanisme la majorité municipale a rendu obligatoire la procédure de Déclaration Préalable pour toute division foncière sur le territoire communal ce qui lui permettra d’être informée des moindres modifications de parcelles et de pouvoir préempter. La majorité s’était également votée « le droit de préemption renforcée » qui permet à la mairie de préempter un appartement dans un immeuble en copropriété, ou des parts dans une SCI.

Du 4 MAI au 4 JUIN aura lieu en mairie l’enquête d’utilité publique sur la révision du PLU. Nous invitons TOUS LES HABITANTS à aller écrire dans le cahier d’enquête publique leur opposition à ces modifications qui vont permettre de DENSIFIER davantage notre ville.

Réagissez

ADHEREZ A L'ASSOCIATION RADICAL ! - 06/04/09

Habitants de Clamart, vous êtes mécontents de voir votre quartier se densifier, de subir les difficultés de stationnement ou de circulation, de voir se modifier l’équilibre de votre environnement quotidien.

Vous pensez que ces modifications sont inexorables, que vous n’y pouvez rien. Vous êtes déçus par les comités de quartier ou les réunions publiques organisées par la Mairie, parodies de démocratie locale.

Alors rejoignez l’association RADICAL !

Dans tous ces quartiers, RADICAL ! travaille aux côtés des habitants pour les aider, pour relayer leurs actions sur le terrain et au Conseil municipal, avec Grégoire ARTINIAN conseiller municipal d’opposition.
RADICAL ! se bat avec les Clamartois qui ne veulent pas baisser les bras.

Si comme eux, vous aussi, vous voulez résister et vous battre contre :

Les risques d’expropriations dans plusieurs quartiers de Clamart,
* Les opérations de densification prévues dans les quartiers Brignoles Galliera, Bourgogne, Hévin et Bièvres ou encore à l’emplacement de l’actuelle piscine,
les nouvelles constructions sur le peu d’espaces libres des 3F,
l’implantation inappropriée de la nouvelle piscine au Jardin Parisien,
les problèmes de circulation en centre ville,
les problèmes de stationnement
les problèmes des cantines scolaires

Alors rejoignez RADICAL ! car pour être plus fort, pour agir efficacement face à la mairie, il faut agir ENSEMBLE !

C’est le but, l’objectif de RADICAL ! Etre le lien entre les Clamartois qui se battent pour défendre leur quotidien, leur environnement, leur quartier.

Rassemblés nous serons plus fort !

Pierre Brisabois
président de l'association
et
l'équipe de RADICAL!

Vous pouvez télécharger le bulletin ou vous inscrire en ligne en cliquant sur le bouton ,en haut de la colonne droite de cette page )

Réagissez

OUI MONSIEUR LE MAIRE , VOUS DENSIFIEZ ! - 01/04/09
Dans son éditorial du Bulletin municipal d’Avril, le maire accuse l’opposition municipale de colporter des informations erronées sur la densification et sur les expropriations.
En vérité, le Maire essaie de répondre maladroitement à la pétition sur les expropriations lancée par l’association « Radical ! » à l’article sur la densification parut sur le site clam-clam.com et à l’intervention de Grégoire ARTINIAN sur ces deux sujets au Conseil Municipal.

Pourtant monsieur le Maire vous mettez en place une politique de densification de la Ville et notamment sur le bas Clamart.
Voici la liste non exhaustive de vos constructions
-Ilot Brignole Galliera (à venir)
-Le futur îlot de la piscine (après sa démolition)
-Le futur îlot des ateliers municipaux, rue Hévin (après son transfert)
-Vos constructions au 37 et 39 rue du Trosy (réalisés)
-le futur îlot Bièvres sur les anciens ateliers Médicis (à venir)
-Logements rue de Meudon (réalisés)
-Logements rue Filassier (réalisés)
-Logements rue des leux (en cours)
-Logements avenue jean Jaurès (en cours)
-Logements église saint Joseph (en cours)
-Logements rue d’Estienne d’orves (dispensaire) (à venir)
-Logements de l’îlot Péri-Jaurès-Hugo (à venir)
-Logements caserne de gendarmerie (à venir)
-Logements terrains de l’évêché, rue de Fleury (à venir)
-Logements de l’îlot Gare (à venir)
-Logements Victor Hugo (super U) (en cours)
-Logements rue Pv Couturier (à venir)
-Logements de l’îlot Arménie (à venir)
-Logements de l’îlot Verdun (à venir)
-Logements Jardin Parisien (à venir)
-Logements avenue Général de Gaulle (à venir)
-Logements cité de la plaine zone LEP Camus (réalisés)
-Logement cité de la plaine, rue de Bourgogne (à venir)
-Logements cité des 3F (à venir)

Plus tous ceux dont il serait prématuré de parler (ancien lycée de la rue de Bièvres) ou que nous ne connaissent pas encore.

PLUSIEURS CENTAINES DE LOGEMENTS
PLUSIEURS MILLIERS D’HABITANTS SUPPLEMENTAIRES

CA S’APPELLE DE LA DENSIFICATION
Quant aux expropriations, nous n’avons jamais dit que vous alliez exproprier tout Clamart, Nous disons qu’aujourd’hui, nul ne peut être à l’abri de vos projets.Aujourd’hui, celui que refuse de vendre se voit brandir l’arme fatale de l’expropriation. Ca a été le cas des Ateliers Médicis (licenciements à la clé) comme ce sera le cas de ceux qui dans vos « zones encadrés » refuseront de vous céder leur maison

Votre édito sert de rideau de fumée, nous disons la vérité et les Clamartois le savent


Réagissez

PISCINE : ON VOUS L'AVAIT ANNONCE - 01/04/09
Le 25 janvier ( 2 jours avant la concertation) clam-clam.com titrait "Piscine le choix est déjà fait" et nous annoncions que le site serait au jardin Parisien.
Dans le "clamart infaux" d'Avril, la mairie confirme ce que nous annoncions il y a 2 mois: Ce sera le Jardin Parisien!
Dans le même article, clam-clam.com annonçait que ce serait le projet avec bassin extérieur/ Attendons, mais quel suspens!

Réagissez

LA MAIRIE VEUT RENFORCER SON CONTROLE SUR L'URBANISME - 20/03/09
Au Conseil municipal du 25 mars, la majorité municipale va renforcer ses pouvoirs de contrôle sur les transactions foncières et immobilières à Clamart.

En premier lieu, elle va demander la révision du Plan Local d’Urbanisme afin d’y intégrer les possibilités de construire de façon dérogatoire 20% de surface constructible supplémentaire pour les constructions type « développement durable » et pour les logements sociaux.
1) La révision propose de densifier le bâti en zone UA et de permettre une augmentation des hauteurs des bâtiments dans les zones UE (zones pavillonnaires)
2) L’instauration d’une procédure de Déclaration Préalable pour toute division foncière sur le territoire communal. (cette déclaration est obligatoire pour la création de lotissements mais par pour les simples divisions, elle sera obligatoire à Clamart) Cela permettra à la majorité municipale d’être informée de la moindre modification et de pouvoir préempter.
3) Enfin la majorité municipale élargit le « droit de préemption urbain renforcé » sur une partie du Jardin parisien.
A cette occasion nous vous rappelons que le droit de préemption renforcé concerne notamment
-Les ventes de lots compris dans un bâtiment soumis au régime de copropriété (le Maire peut préempter un appartement dans un immeuble en copropriété)
- Les ventes de parts de SCI

Le Maire et sa Majorité renforcent encore leur contrôle sur toutes les ventes foncières et immobilières de Clamart, ils peuvent imposer leurs choix sans que les habitants puissent s’y opposer et redessiner la Ville selon leur vision idéologique.
Pour les récalcitrants, nous avons vu qu’il il y a toujours la possibilité de la Déclaration d’Utilité Publique avec l’arme de l’expropriation.

Il est plus que temps que les habitants prennent conscience de ce qui se passe et se regroupent pour agir.


Réagissez

Philippe Kaltenbach sèche les conseils d'administration du CIG - 03/03/09
Philippe Kaltenbach est depuis les dernières élections municipales membre du Conseil d'Administration du Centre Interdépartemental de Gestion de la petite couronne. Sa mission est de gérer les carrières des 150 000 membres de la fonction publique territoriale autrement dit des personnels municipaux de nos communes.
Les fonctionnaires municipaux de Clamart seront heureux d'apprendre que Monsieur Kaltenbach n'a assisté à aucun Conseil d'Administration et que son suppléant adjoint au maire de Clamart ne s'y est ,non plus jamais rendu. (Peut être ne lui transmet on pas les convocations?)
Voilà en tout une information édifiante.On peut espérer que la Majorité municipale présentera un voeu de protestation.

Réagissez

"VIVONS CLAMART" Nouveau groupe au Conseil Municipal - 09/02/09
Communiqué : Création du Groupe Municipal « Vivons Clamart »
Le 9 février 2009

Rachel Adil et Grégoire Artinian, conseillère et conseiller municipal.e, décident de créer ensemble le groupe « Vivons Clamart » au Conseil Municipal.
Dans le groupe « Vivons Clamart » existe de fait une vraie parité, mais aussi une vraie égalité ! Seule dominera une véritable concertation. Chacun.e reste libre de ses opinions et respecte les opinions de l’autre.
« Vivons Clamart » est au service de tous les Clamartois.es et au plus près de toutes leurs préoccupations.
La présidence du groupe sera exercée en alternance, tous les six mois. Rachel Adil sera la première présidente de ce groupe

Réagissez

C'EST LE MAIRE ET LA MAJORITE QUI SONT RESPONSABLES DE L'AUGMENTATION DES IMPOTS - 09/02/09
Sous le titre « Fiscalité, une hausse nécessaire, mais modérée » le service propagande de la mairie de Clamart essaie à la page 19 de « Clamart infaux » d’exonérer le Maire et le Conseil municipal des leurs responsabilités dans la hausse des impôts locaux.
Alors que depuis des années on nous serine avec le fameux logo « Mairie de Clamart » cette fois si, c’est la « VILLE qui doit procéder à une augmentation des impôts. La Mairie, le Maire, la majorité ont disparu!
Et bien NON, c’est le Maire et la majorité municipale qui ont décidé et voté cette augmentation.
Certes, il est vrai que l’Etat se désengage, mais ce mouvement a été engagé il y a plusieurs années. Déjà en 2002, Daniel Léon mettait en garde le Conseil municipal des risques que ce désengagement pourrait poser aux finances de Clamart. Oui, il y a bien une crise de l’immobilier qui va entraîner une baisse très nette des droits de mutation. (On n’a pas encore chiffré ce qu’elle va coûter aux finances de la ville avec la baisse du foncier mais c’est hélas inquiétant). Mais c’est surtout les dépenses pharaoniques engagées et à venir par Philippe Katenbach qu’il faut payer.
La crise est devant nous, personne n’a de réelle visibilité sur ce qui va se passer, ce que nous savons c’est que cela va être très dur. Cela n’empêche pas le Maire, dans son édito et ailleurs d’affirmer que malgré la crise il continuera à appliquer son programme ( piscine, stade, maison des jeunes, écoles primaires et maternelles,etc. etc…) Il faut que Clamart ville maintenant de plus de 50 000 habitants, qui figurera dans le classement annuel des villes de de 50 000 habitants puisse être la vitrine de la grandeur Kaltenbachienne lui permettant ainsi de continuer à gravir les marches de la gloire.
A CLAMART 2007 Nous continuons à soutenir la position que Grégoire Artinian a exprimée lors des débats financiers du Conseil municipal et que nous vous rappelons ci-dessous

« A un moment où la crise frappe les citoyens et va les frapper plus durement encore dans les mois qui viennent, vouloir augmenter la pression fiscale provoquerait une baisse supplémentaire du pouvoir d’achat des clamartois, ce qui serait une grave erreur de plus à mettre à votre passif.
Vous nous expliquez à la page 18 que je cite « la relance keynésienne suppose une consommation soutenue, si nous réduisons la voilure, nous aggravons la crise » Et donc vous, pour soutenir la consommation, vous augmentez la pression fiscale. C’est pour le moins étonnant et comble du culot, vous nous dites que vous faites cela par civisme. C’est ce qu’on appelle se moquer des citoyens.
Vous ne pouvez pas mesdames et messieurs de la Majorité dénoncer la baisse du pouvoir d’achat dans les manifestations ou dans les vœux que vous votez et en rajouter une couche en augmentant les impôts. IL vous faut être cohérents
Mesdames et messieurs de la Majorité, dans une famille quand le pouvoir d’achat est en berne, on taille dans les dépenses pour équilibrer son budget.

Concernant les dépenses d’investissement, j’invoquerai le principe de prudence. Personne ne connaît la durée et l’importance de la crise et ce n’est pas manquer à nos responsabilités que de marquer une pause dans les investissements.
Monsieur Waldteufel avec le talent qu’on lui connaît nous a annoncé que le budget serait difficile du fait des difficultés que connaît Sud de Seine, confrontée à la baisse des rentrées de TP. Alors pourquoi, dans un moment financier difficile pour la Ville et pour la communauté d’agglomération, pourquoi lancez-vous une vaste consultation sur la construction d’une 2ème piscine à Clamart, cela n’est ni sérieux, ni responsable, c’est hallucinant.
Le débat de ce soir n’est pas un oui ou non à l’augmentation des impôts locaux. Ils ont augmenté ces 6 dernières années. Certes les taux n’ont pas bougé, mais ils ont été appliqués sur des valeurs locatives largement révisées et augmentées. Non le débat porte plus globalement sur l’outil fiscal. Pendant 6 ans vous nous dites que vous n’avez touché à rien et au lendemain des élections vous voulez porter un coup de massue.
Une bonne gestion, chers collègues, aurait consisté à augmenter annuellement les impôts du montant de l’inflation.
Mais si malgré tout pour 2009 vous restez sourd aux arguments que j’ai pu avancer ce soir, si la Majorité municipale décide, contre toute logique, de soutenir la consommation en prélevant des impôts supplémentaires sur les ménages clamartois, je vous demanderai de ne pas profiter de la crise pour mettre un coup de massue fiscal et en tout cas de faire en sorte que l’augmentation des impôts soit équivalente à l’augmentation de l’inflation."
Baisser les dépenses pour ne pas augmenter les impôts au-delà de l’inflation VOILA LA POSITION RAISONNABLE QUE NOUS SOUTENONS

Réagissez

iL Y A 4 ANS clamart 2007 annoncait ce qui allait se passer - 09/02/09
"Pour cela, notre mirobolant Maire, sans toucher aux taux d'imposition, fait 10 fois plus qu'ailleurs. La preuve,la ville est un immense chantier, et l'on construit des équipements publics à tour de bras.Il est vrai que l'enjeu est majeur : le Maire veut se faire
réélire et tous les moyens sont bons pour s'assurer lavictoire. Il a un acquis que détiennent tous les maires :la légitimité de la fonction. Cette légitimité est toujours accompagnée par la confiance (cette confiance peut n'être, hélas, que de l'aveuglement) et le Maire martèle
en permanence cet argument.
Faire beaucoup, du visible, le tout mis en musique parune équipe de propagande qui dispose de gros moyens
et tant pis si on hypothèque l'avenir, on verra après 2008.
On comprend facilement la stratégie actuellement mise en place : il s'agit d'atteindre les prochaines élections en faisant rêver les clamartois. Il sera toujours temps de faire payer les rêves après 2008.
Depuis 2002, c'est le rêve éveillé, il faut tenter de montrer que les promesses démagogiques des centaines de millions sans s'assurer des recettes durables
Dépenser sans en avoir les moyens, bien au-delà du raisonnable, c'est risquer l'effet ciseaux, bien connu et très dangereux, car quand les lames se resserreront, Clamart risque fort de subir l'effet guillotine.
Alors que doit faire le Maire pour parader, pour paraître jusqu'à Mars 2008 ?
- Montrer que l'activisme n'a pas faibli. Continuer d'inscrire au budget les projets les plus pharaoniques et bien médiatiser le tout.
- Repousser l'effet facture le plus loin possible (Clamart n'échappera pas à la grande logique universelle : emprunt d'aujourd'hui, remboursement de demain)
Comment gérer tout cela ? simplement en retardant le début des réalisations par tous les moyens, avec bien entendu les meilleures excuses possibles, ce qui permettra de différer le gros des remboursements après 2008. De cette façon, on crée une " boule financière " qui
tous les ans grossit comme une boule de neigeet que l'on^pousse devant soi jusqu'au moment où il faut payer" (Extraits Jean Louis Capra)

Réagissez

A propos du voeu sur la grève : STOP AU SECTARISME - 30/01/09
Le Conseil Municipal du 28 janvier s’est terminé sur le vote d’un vœu de soutien au mouvement de grève du 29 présenté par le Maire et le groupe socialiste.
Ce fut un triste spectacle, révélateur de l’incapacité des partis politiques et de leurs représentants locaux d’abandonner leurs idées toutes faites et d’essayer de comprendre ce qui est entrain de se passer dans le peuple.

Philippe Kaltenbach et les élus socialistes n’avaient mercredi soir qu’un objectif (fixé par la nouvelle direction nationale du PS) exploiter et tenter de récupérer pour leur compte le mouvement social du 29. A les entendre, les socialistes organisaient les grèves qui bien entendu, étaient exclusivement dirigées contre Nicolas Sarkozy.
En face, l’UMP et son porte parole local faisait preuve du même sectarisme, reprenant eux aussi les mots d’ordre tombés de leur direction nationale. Pour eux les grèves sont l’œuvre de grévistes professionnels manipulés par l’extrême gauche. Ils n’ont pas hésité, ce soir là, à déclarer que le PS était un rassemblement de nuls, sans leader d’envergure, professant des idées nulles et qui de ce fait ne reprendrait jamais le pouvoir.Il est vrai qu’ils ne faisaient que reprendre ce que certains responsables départementaux de l’UMP déclarent ,considérant que ce mouvement social est une grève de nantis à l’emploi garanti à vie.

Quel aveuglement ! Quel sectarisme ! Quelle sottise !

Il n’est pourtant pas difficile d’ouvrir les yeux et de constater que ce mouvement social est très différent de ce qui a pu être ces dernières années.

Il n’y a qu’à remarquer la très forte mobilisation dans les petites villes de provinces où il n’était pas rare de voir des cortèges de salariés du privé et du public de 5 à 10 000 personnes dans des villes de 20 à 50 000 habitants. Imaginez 5 à 6000 manifestants à Clamart.

Cela en dit long sur la peur, la désespérance, la colère de la province et de nos campagnes qui après avoir vu fermer qui son tribunal, sa caserne, son hôpital ou sa gare SNCF voient maintenant leurs PME licencier ou pire déposer le bilan.

Il est à craindre si aucune réponse n’est adressée aux citoyens, nous allions vers une immense jacquerie de la province et des campagne où nos concitoyens, salariés comme paysans sont aujourd’hui le dos au mur.

Le point commun de toutes ces manifestations dans les petites et grandes villes c’est bien sur le pouvoir d’achat mot technocratique qui cache la dure réalité : des millions d’habitants n’arrivent plus à boucler leur fin de mois.
C’est dans ce contexte que les français ont le sentiment de faire les frais d’une crise dont ils ne sont pas responsables. C’est la conviction d’avoir vu, pendant des années privatiser les profits et de voir aujourd’hui nationaliser les pertes.
Ces quelques constatations montrent la sottise des poncifs qu’on entend aujourd’hui, qu’ils viennent de droite ou de gauche.
Il est urgent que le Chef de l’Etat s’adresse au pays et fasse œuvre pédagogique
Il est urgent que le Chef de l’Etat mette un terme aux propos de division , RASSEMBLE le pays et fasse que chacun prenne sa juste part de l’effort.

A défaut de cela, ce qui se prépare, c’est une gigantesque explosion sociale et politique dont la France a le secret et qui survient toujours quand ses dirigeants n’entendent plus le peuple.

Mercredi, le Conseil Municipal était loin de ses préoccupations. Deux clans s’affrontaient. Mépris d’un côté, surenchère irresponsable de l’autre. Grégoire Artinian ( Radical !) et Christian Delom ( Modem) ont essayé de regarder un peu plus loin que le 29 janvier mais le Conseil Municipal transformé en happening soixante-huitard n’était plus capable d’écouter et de réfléchir. Il n’est pas certain que victime d’une crise de nombrilisme politique aigu nos élus aient pris conscience de ce qui va arriver.

Réagissez

Réponse de G Artinian aux socialistes de Clamart - 30/01/09
Réponse de Grégoire Artinian au vœu socialiste sur la grève

Vous nous demandez de voter ce soir, le soutien du Conseil Municipal à la grève nationale de demain.

Je ne prendrais pas part à ce vote car je considère qu’il s’agit d’une prise de position nationale contraire au règlement intérieur du Conseil Municipal et ce n’est pas la petite tentative de justifier votre vœu « par l’impactage du chômage à Clamart » qui en fera un vœu conforme au règlement intérieur.

Sur le fond, je vous préciserai tout de même que je partage les préoccupations des Françaises et des Français face à la crise, leur angoisse de la remontée du chômage, les difficultés du quotidien pour un nombre de plus en plus important de nos concitoyens, la peur de payer la note d’une crise dont ils ne sont pas responsables, causée par les dérives d’un monde financier en délire.

Ceci étant dit je rajouterai que je ne veux pas être complice d’une lamentable tentative de récupération du mouvement social par le Parti Socialiste qui souhaite se refaire une santé politique en récupérant à son compte l’inquiétude et le mécontentement des Français.

Je vous confirme donc que je ne prendrai pas part à ce vote.

Réagissez

G Artinian contre la fermeture des postes RASED dans les écoles - 30/01/09
Déclaration de Gregoire Artinian sur le vœu de protestation contre la fermeture de 3000 postes dans les RASED ( réseau d’aide spécialisée aux élèves en difficulté ) dans les écoles et notamment à Clamart

En tant que membre du parti Radical, ce sujet me tient particulièrement à cœur. L'école, en effet, a toujours été et reste le fondement du Projet Radical. L'école doit en effet permettre à chacun de maîtriser les connaissances et les informations indispensables. Parce que le développement de l'esprit critique, l'égal accès de chacun au savoir, conditionnent l'adhésion de citoyens responsables au contrat républicain. L’école doit offrir à chacun les moyens de prendre en main son propre destin. Au respect de l'individu, de sa liberté, de sa dignité, de ses possibilités réelles d'action les Radicaux subordonnent l'organisation et l'exercice du pouvoir.

Alors pour les élèves en difficulté, pour ces élèves qui nécessitent un vrai travail de fond pour ne pas être exclu du contrat républicain, je suis malheureusement obligé de reconnaître que la réforme voulue par le gouvernement, que par ailleurs j’ai choisi et que je soutiens, ne donne pas les moyens suffisants pour mener à bien ce travail de fond nécessaire.

Je voterai donc pour ce vœu

Réagissez

PISCINE : LE CHOIX EST DEJA FAIT - 25/01/09
Le 27 janvier prochain se déroulera la grande réunion de consultation des habitants organisée par le Maire et la majorité municipale sur le projet de piscine.

Pourtant d’après nos informations et les rumeurs qui courent au Centre Administratif, le choix est déjà fait et le scénario retenu.

Il y aura un nouvel équipement au Jardin Parisien avec un plan d’eau extérieur.
L’ancienne piscine sera démolie, et les terrains revendus pour y construire des logements (sociaux vous aviez deviné)

Pour le financement il est théoriquement bouclé, Sud de Seine et la Région (pourvu qu’elle reste à gauche sinon ??) mettront la main à la poche et la vente des terrains de l’ancienne piscine apportera le complément.

Alors le 27 grande concertation, il s’agira d’amener les habitants à « choisir » ce qui est déjà arrêté.

Réagissez

LOGEMENTS CENTRE VILLE : L'EXPLOSION ! - 25/01/09
Le prochain Conseil Municipal va se prononcer sur un projet de construction de 73 nouveaux logements sociaux sur l’îlot Péri (rue G Péri, ave Victor Hugo, ave Jean Jaurès)

Comme le dit le rapport de présentation « Cela permettra d’étendre le parc de logements locatifs dans le centre ville »

C’est sur que Philippe Kaltenbach vont transformer le centre ville et continuer à bétonner.

Un petit rappel sur les constructions que le maire et Clamart Habitat (l’office HLM de Clamart) envisage sur le centre ville

-Logements sur l’ancien garage Médicis rue de Bièvres (à venir)
-Logements rue du Trosy ( en cours de livraison)
-Logements de la rue de Meudon ( réalisés)
-Logements de la rue Filassier ( réalisés)
-Logements de la Place du Garde (à venir)
-Logements de la rue des Leux (en cours)
-Logements de la rue d’Estienne d’Orves (à venir)
-Logements de l’avenue Jean Jaurès (presque terminés)
-Logements de l’avenue Victor Hugo (commencés)
-Logements Saint joseph (presque terminés)

A cela il convient de rajouter
-ceux qui sont prévus sur l’ancienne piscine
-ceux qui sont prévus sur les ateliers municipaux qui vont déménager sur la 906.

Et d’autres qui sont dans les cartons mais qu’il est prématuré de citer maintenant.

Nous ferons un point bientôt sur les autres quartiers jardin Parisien,Percy Schneider, JB Clément, avenue du général de Gaulle.

Ce sont plusieurs centaines de logements qui sont ou qui vont être construits dans le centre ville. Clamart le village a vécu nous entrons dans l’ère de la densification et du béton. Est-ce bien cela que vous avez voulu ?
-

Réagissez

SIGNEZ LA PETITION DE RADICAL ! "NON AUX EXPROPRIATIONS" - 20/01/09
Nous mettons en ligne la pétition de RADICAL ! contre les expropriations qui menacent des habitants des quartiers Percy, Jardin Parisien et D906
Comme le dit cette pétition, personne n’est à l’abri de ce coup de force juridique. Nous appelons tous nos lecteurs à signer et à faire signer la pétition que vous pouvez télécharger sur le site ( en haut à droite de la page d’accueil)

SIGNEZ LA PETITION
« Durant la séance du Conseil Municipal du 17 décembre 2008, le Maire et la majorité municipale se sont donnés les moyens d’exproprier les propriétaires de pavillon dans un certain nombre de quartiers . Le Maire et sa majorité veulent y mener des opérations de construction de logements sociaux.

Aujourd’hui, aucun propriétaire de pavillon n’est à l’abri d’une expropriation.

Nous ne sommes pas opposés à la construction de logements sociaux, mais nous n’acceptons pas que les Clamartois qui ne veulent pas vendre leur maison puissent être chassés de chez eux par la Mairie.

Nous appelons les Clamartois à se mobiliser contre la politique d’expropriation que veut mettre en place la Mairie et la majorité municipale.

Nous appelons les Clamartois à signer massivement la pétition « NON AU EXPROPRIATIONS A CLAMART »

La pétition sera remise à Monsieur le Préfet des Hauts de seine au moment où celui-ci devra se prononcer sur « la déclaration d’utilité publique » qui permettra au Maire et à la majorité municipale d’exproprier nos concitoyens clamartois qui refusent de vendre leur maison. »

Nous vous demandons d’informer Clamart 2007 ( clamart.2007@wanadoo.fr) si vous avez été contacté, au nom de la mairie par l’EPF92 (Etablissement Public Foncier du 92) Cela nous permettra de savoir où les prochaines opérations seront montées. Merci

Réagissez

IMPOTS 2009 : CA VA FAIRE MAL ! - 17/01/09
Les chiffres des impôts sont tombés. La majorité municipale a décidé d’augmenter fortement les impôts.

6,3% pour la taxe d’habitation
10,3% pour le foncier bâti

C’est le coup de main municipal pour aider les clamartois à traverser la crise.

Nous ne sommes pas étonnés, après avoir dépensé les réserves financières, vendu le patrimoine de la Ville, il n’y avait plus que les impôts à augmenter. Et ce n’est que le début…

Il est révélateur de rapprocher cette augmentation avec le discours prononcé par P Kaltenbach lors des vœux aux personnalités. La majorité constate qu’il y a une crise, mais elle continuera sans sourciller à appliquer le programme pour lequel elle a été élue et qui a été rédigé et chiffré bien avant la crise. Construction d’une piscine, d’un dojo, d’un nouveau stade, de plusieurs écoles, des rues, des travaux, et une Maison des jeunes.
Durant ce discours, pas un mot sur les recettes, sauf pour rendre l’Etat responsable de ce qui va toucher Clamart : baisse des subventions, baisse des droits de mutations, baisse de la taxe professionnelle perçu par l’Interco Sud de Seine mais qui tombe dans les caisses de la commune.
Les années à venir vont nécessiter beaucoup d’investissements puisque la Majorité a choisi de densifier la Ville et d’augmenter la population. Clamartois à vos poches !
Lors du dernier Conseil Municipal Grégoire Artinian a demandé qu’il n’y ait pas d’augmentation des impôts en 2009 et que l’ ON ADAPTE LES DEPENSES AUX RECETTES et non le contraire. La réponse a été NON.
On dépense et ensuite on trouve les recettes dans la poche des Clamartoises et des Clamartois.
Rien n’arrête monsieur Kaltenbach et sa Majorité qui doigt sur la couture du pantalon, tête baissée vote sans discuter.
On a connu dans l’Histoire des Maires de droite ou de gauche saisis par la folie des grandeurs, voulant faire de leur ville une vitrine pour leur ascension politique et qui ont mené leur commune à la ruine.
Il est à craindre que la voie choisie par Philippe Kaltenbach nous mène à cela.


Réagissez

BONNE ANNEE 2009 - 03/01/09
DANIEL LEON ET L'EQUIPE DE CLAMART 2007 VOUS SOUHAITE UNE BONNE ANNEE.
QUE 2009 VOUS SOIT DOUCE ET PROSPERE

Réagissez

STATS 2008 : PRESQUE 450 000 VISITES SUR CLAM-CLAM.COM - 03/01/09
Les statistiques 2008 pour notre site CLAM-CLAM marquent de nouveau une large progression puisque nous avons reçu 447 054 visites ( 300 000 en 2007) 1 931 241 pages ont été lues ce qui fait une moyenne de 5291 pages /jours ce qui est tout à fait exceptionnel pour un site politique local.
CLAM-CLAM est et restera un site d'opposition à la désatreuse politique menée par Philippe Kaltenbach et sera toujours aux côtés des Clamartoises et des Clamartois dans leur combat quotidien contre les excès de la mjorité municipale. Merci à tous ceux qui accompagnent CLAM-CLAM dans cette démarche

Réagissez

IMPOTS : La Majorité municipale se moque des Clamartois (es) - 23/12/08
Lors de la dernière séance du Conseil Municipal s’est déroulé le débat d’orientation budgétaire pour 2009.
Débat tronqué et faussé puisque l’adjoint aux finances n’a pas donné un seul chiffre. Il s’est contenté d’annoncer que les impôts devraient de 5à 8% en 2009.
Drôle de technique, en effet ou il n’y a pas de chiffres et l’augmentation de 5 à 8% est un chiffre donné au hasard ou alors cette augmentation s’appuie sur une réalité chiffrée ( ce que nous croyons) et ces chiffres sont si peu avouables qu’on n’a pas osé les annoncer aux clamartois.
Pour justifier ce discours sans chiffre et la probable augmentation d’impôts la Majorité PS-PC-Verts découvre, qu’il y a une crise financière, que l’Etat n’a plus d’argent et se désengage, que les finances de l’intercommunalité Sud de Seine ne sont pas bonnes et que donc la pompe à fric se tarit, que tout augmente (et oui tout augmente). Ce sont de joyeux farceurs qui essaient de mettre un écran de fumée pour dissimuler leurs erreurs et leur imprévoyance.
Pourtant la Majorité se donnait quelques satisfecit notamment dans sa gestion du personnel D’après l’adjoint aux finances, la majorité maîtrise les dépenses de personnel. En vérité, elle n’a pas dépassé l’enveloppe budgétaire allouée qui représente 60% du budget de fonctionnement (c’est un % énorme) et il est vrai que cette enveloppe aurait largement été dépassée s’il avait fallu payer les dizaines de postes de cadres et d’employés non pourvus. Voilà des économies de gribouille.

Philippe Kaltenbach et sa majorité font mine de découvrir la situation, pourtant tout était déjà en partie écrit dans le numéro 10 du journal Clamart 2007 en ligne sur la page d’accueil du site. C’est un rideau de fumée que Kaltenbach et ses amis essaient d’allumer. Ne soyons pas dupe, ce sont leurs erreurs et les projets pharaoniques du Maire que nous devrons payer

Réagissez

Intervention de Grégoire ARTINIAN lors du D.O.B. - 23/12/08
Grégoire ARTINIAN est intervenu dans le Débat d’Orientation Budgétaire,il s’est livré à un vrai réquisitoire en dénonçant les incohérences de la Majorité.Il a notamment souligné la contradiction qu’il y a ,de la part de la Majorité à demander dans les manifestations une augmentation du pouvoir d’achat et de décider à Clamart une augmentation des impôts
Grégoire ARTINIAN a demandé à ce que des économies soient faites avant d’envisager une augmentation des impôts
Il a souligné ( malgré la colère de monsieur l’adjoint au finances) que l’augmentation fiscale ( bases taux) si elle était décidée par la majorité ne devait pas dépasser le montant de l’inflation.

« Monsieur le Maire, chers collègues

Dans la perspective de la préparation du budget 2009, vous nous avez remis un document dans lequel vous faites le constat d’une situation économique difficile caractérisé par son absence de lisibilité.
Situation difficile qui hélas risque d’aboutir à une crise sociale grave.

Face à ce constat inquiétant dont je peux partager les grandes lignes, vous tirez des orientations pour le budget 2009 que je ne peux, en revanche, pas partager.

Je commencerai par votre conclusion, et ce chiffon rouge que vous agitez, cette fameuse augmentation des impôts, qui semble être la seule perspective que vous voulez nous offrir.
J’ai d’ailleurs bien compris à la lecture de ce document qu’il était surtout destiné à vous dédouaner de cette décision en accusant comme d’habitude, « les autres » : l’Etat, le marché, les entreprises qui quittent Clamart et Sud de Seine en emportant leur Taxe professionnelle, et que sais-je encore.

M. Le Maire, mes chers collègues, même si, par principe, je ne suis pas hostile à une augmentation des impôts, et je suis persuadé d’ailleurs que la situation financière de la Ville vous conduira obligatoirement à faire payer aux clamartois vos erreurs, je pense que vouloir augmenter les impôts en 2009, est plus qu’une solution simpliste, c’est une faute.
A un moment où la crise frappe les citoyens et va les frapper plus durement encore dans les mois qui viennent, vouloir augmenter la pression fiscale provoquerait une baisse supplémentaire du pouvoir d’achat des clamartois, ce qui serait une grave erreur de plus à mettre à votre passif.
Vous nous expliquez à la page 18 que je cite « la relance keynésienne suppose une consommation soutenue, si nous réduisons la voilure, nous aggravons la crise » Et donc vous, pour soutenir la consommation, vous augmentez la pression fiscale. C’est pour le moins étonnant et comble du culot, vous nous dites que vous faites cela par civisme. C’est ce qu’on appelle se moquer des citoyens.

Vous ne pouvez pas mesdames et messieurs de la Majorité dénoncer la baisse du pouvoir d’achat dans les manifestations ou dans les vœux que vous votez et en rajouter une couche en augmentant les impôts. IL vous faut être cohérents
Mesdames et messieurs de la Majorité, dans une famille quand le pouvoir d’achat est en berne, on taille dans les dépenses pour équilibrer son budget.
Donc, pour arriver à votre objectif de CAF, il me semble nécessaire de réduire les dépenses de fonctionnement. Bien que nous n’ayons aucun chiffre pour préciser mon propos, la diminution des dépenses dans des domaines non vitaux dans une période de crise nous permettrait certainement de diminuer les dépenses de fonctionnement

Je suis d’ailleurs à votre disposition, Monsieur le Maire, pour réfléchir avec vous dans le cadre d’une commission spéciale que vous mettriez en place, aux économies que notre Ville pourrait réaliser.

Concernant les dépenses d’investissement, j’invoquerai le principe de prudence. Personne ne connaît la durée et l’importance de la crise et ce n’est pas manquer à nos responsabilités que de marquer une pause dans les investissements.
Monsieur Waldteufel avec le talent qu’on lui connaît nous a annoncé que le budget serait difficile du fait des difficultés que connaît Sud de Seine, confrontée à la baisse des rentrées de TP. Alors pourquoi, dans un moment financier difficile pour la Ville et pour la communauté d’agglomération, pourquoi lancez-vous une vaste consultation sur la construction d’une 2ème piscine à Clamart, cela n’est ni sérieux, ni responsable, c’est hallucinant.

Le débat de ce soir n’est pas un oui ou non à l’augmentation des impôts locaux. Ils ont augmenté ces 6 dernières années. Certes les taux n’ont pas bougé, mais ils ont été appliqués sur des valeurs locatives largement révisées et augmentées. Non le débat porte plus globalement sur l’outil fiscal. Pendant 6 ans vous nous dites que vous n’avez touché à rien et au lendemain des élections vous voulez porter un coup de massue.
Une bonne gestion, chers collègues, aurait consisté à augmenter annuellement les impôts du montant de l’inflation.

Mais si malgré tout pour 2009 vous restez sourd aux arguments que j’ai pu avancer ce soir, si la Majorité municipale décide, contre toute logique, de soutenir la consommation en prélevant des impôts supplémentaires sur les ménages clamartois, je vous demanderai de ne pas profiter de la crise pour mettre un coup de massue fiscal et en tout cas de faire en sorte que l’augmentation des impôts soit équivalente à l’augmentation de l’inflation."

Réagissez

CONCERTATION A LA KALTENBACH :UN COMMUNIQUE DE RACHEL ADIL - 20/12/08
RACHEL ADIL conseillère municipale d’opposition (non inscrite) nous a fait parvenir ce communiqué dans lequel elle dénonce la concertation à la Kaltenbach
Au moment où nous recevons dans nos boîtes le « spécial piscine » on mesure le peu de cas que le Maire fait de la vraie concertation


« Concertation campus

18 décembre: la concertation pour la reconstruction du campus Trivaux Garenne commence.

Rachel ADIL,
-habitant le quartier,
- pendant six ans représentante des parents d'élèves,
- avec deux enfants scolarisées à Trivaux,
- ne se déplaçant qu'à pied ou en bus par défi,
a proposé à Dominique Meier, adjoint en charge des affaires scolaires, de participer à cette concertation.

Elle vient d'essuyer un refus... en tant qu'élue de l'opposition.
Monsieur Meier précise : "seuls les élus en charge des travaux, de l'urbanisme, de la vie scolaire, de la restauration municipale, de l'enfance...sont conviés"
A savoir des élu.es :
- qui n'habitent que le Bas Clamart;
- qui n'ont pas d'enfants scolarisés sur le campus.


Et cette question concernant la piscine?
La concertation est-elle juste une opération communication? »

Réagissez

LA MAJORITE MUNICIPALE CHOISIT L'EXPROPRIATION - 18/12/08
Hier soir la Majorité Municipale a choisi la procédure de l’expropriation pour arriver à ses fins dans les îlots de la rue d’Arménie, rue des Monts ,rue de Verdun, rue JB Clément et D 906.
En effet le Maire a des projets de constructions sociales sur ses îlots, comme un certain nombre de propriétaires ne veulent pas vendre leur pavillon, le Maire choisit la manière forte L’EXPROPRIATION. Les habitants auront le choix « Ou vous vendez à l’amiable ou vous êtes expropriés »
Grégoire Artinian conseiller municipal Radical est intervenu pour s’élever contre cette procédure et pour demander le report de cette décision. Il a conclu son intervention sous les applaudissements du public mais hélas la Majorité a voté le projet.
Après avoir exproprié Le garage Médicis à Clamart depuis 1925 ce sont maintenant des Clamartois qui seront mis à la porte de chez eux. Nous devons les aider et les défendre.

Intervention de Grégoire ARTINIAN

Monsieur le Maire, chers collègues

Vous nous demandez de solliciter de M. le Préfet des Hauts de Seine, des DUP pour les différents périmètres que vous avez mentionnés.

Encore faudrait-il M. le Maire que vous nous précisiez exactement les projets que vous voulez mener pour chacun d’eux. Depuis la signature de la convention avec l’EPF 92, vous avancez de manière opaque dans la procédure sans nous informer réellement sur la nature des projets. Les habitants concernés ont été invités à des réunions publiques en croyant qu’ils allaient être consultés. Les dernières réunions ont eu lieu il y a 48 heures. Ces habitants ont donc appris qu’au lieu de leur parler projet, on les avait réunis pour leur annoncer que le CM allait demander des DUP pour leur quartier 2 jours après. Mais des DUP pour faire quoi ? M. Seyler en charge de ce dossier, lorsqu’on lui pose la question ne répond qu’en évoquant des projets indicatifs. Mais peut-on imaginer M. le Maire que vous passiez de périmètres larges à des périmètres réduits sans que vous ayez une idée plus précise des projets.

Mais le plus grave, M. le Maire, c’est que vous allez procéder à des expropriations, et vous, chers collègues de la majorité municipale, vous allez les approuver.
Lors des premières réunions publiques sur le sujet, M. Seyler avait exclu toute expropriation et vous aviez souligné que la Ville se contenterait pour ses projets des terrains que l’EPF 92 aurait réussi à acquérir à l’amiable. Pourquoi ce changement d’attitude ?

Vous rendez vous compte, chers collègues de la Majorité municipale, quels drames humains vous allez provoquer. J’ai assisté à ces réunions animées par M. Seyler. J’y ai croisé certains de nos collègues, ici présents ce soir, et ils peuvent témoigner, comme moi, de la détresse des gens à l’idée qu’on allait leur enlever leur projet de toute une vie. Leurs maisons, parfois hérité de parents ou de grands parents. Leur lieu de vie, dans cet îlot d’arménie, par exemple, qui pour certains de nos concitoyens d’origine arménienne, espagnole, portugaise, a été le symbole de leur intégration.

Votre argument qui est de dire que vous n’excluez pas des procédures amiables est intolérable. Vous donnez soit disant le choix à ces habitants alors que vous brandissez la menace de l’expropriation s’ils refusent. Les habitants de ces périmètres n’ont pas été épargnés depuis presque un an maintenant. Aux pressions de l’EPF pour leur faire vendre à l’amiable, vous passez à présent à la menace suprême, à l’arme de l’expropriation.

Je vous demande donc ce soir, M. le Maire, de retirer cette délibération de l’ordre du jour. De consulter de nouveau ces habitants. De laisser tranquille les habitants qui ne veulent pas vendre. De travailler étroitement avec les habitants et les associer à la définition de ces projets urbains. Et enfin de construire sur les seuls terrains que l’EPF 92 aura acquis à l’amiable.


Réagissez

RENCONTRE AVEC VALERIE PECRESSE MINISTRE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR - 09/12/08
Ce soir, à l’invitation de Jean Pierre Schosteck Député-Maire de Châtillon, Valérie Pécresse Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche est venue débattre de l’avenir de la Région Ile de France devant plus de 300 membres de l’UMP.
Après avoir expliqué sa volonté de réveiller la Région Ile de France endormie depuis des années sous la non-action de sa majorité socialiste, la parole a été donnée à la salle et de nombreuses questions ont été posées concernant notamment le développement économique durable, les transports, la lutte contre les nuisances urbaines. Valérie Pécresse, loin des effets de tribune, a montré avec force et talent que son objectif, son désir profond étaient d’améliorer les conditions de vie des franciliens et de leur permettre de mieux vivre leur quotidien
A cette occasion, Grégoire Artinian a annoncé, en accord avec JP Schosteck la création d’un comité de soutien clamartois à Valéry Pécresse .

Pour joindre le Comité :
http://www.clamartsoutientvaleriepecresse.com

Réagissez

REUNION SUR LE TRAMWAY LE 8 DECEMBRE - 03/12/08
Réunion publique sur le tramway Châtillon-Clamart- Vélizy
Lundi 8 décembre 2008 à 20h30
Au centre socioculturel du Pavé Blanc

Organisée par le Conseil général et la Mairie,cette réunion sera animée par l’équipe du projet de tramway des Hauts-de-Seine , en présence de la RATP, du Syndicat des Eaux d’Ile de France, de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, des entreprises travaillant sur ce projet
Venez nombreux, c’est le moment de poser toutes les questions et d’avoir tous les éclaircissements sur le projet et sur le déroulement des travaux qui ne seront pas sans importance sur la circulation dans la ville.

Réagissez

FAUT IL ROUVRIR LA RUE BRIGNOLE GALLIERA ? - 28/11/08
Lors du dernier Conseil municipal de Clamart une centaine d’habitants du quartier Schneider, membre de l’association ACCES,opposés à la fermeture de la rue Brignoles galliéra s’étaient déplacés pour entendre la réponse que le Maire ferait à la question orale posée par Grégoire Artinian. Ils durent s’armer de patience parce que la question ne put être posée que vers minuit.

Voici le texte de la question

« Question orale pour le Conseil municipal du 26 novembre 2008
Monsieur le Maire,
J’ai rencontré dernièrement de nombreux habitants concernés par la
fermeture de la rue Brignole Galliera, et qui sont inquiets par les graves problèmes
de circulation qui ne cessent d’augmenter depuis.
En effet, aux heures de pointe, d’importants embouteillages se forment rue du
Président Roosevelt, avenue Schneider, place du Garde et place Marquis.
Ces embouteillages gênent considérablement la vie quotidienne de centaines
de clamartois. Mais surtout ils mettent en danger la sécurité des riverains des petites
rues parallèles dans lesquelles la circulation s'est naturellement déviée alors qu'elles
n'ont aucunement été aménagées pour supporter ce trafic.
On voit également, régulièrement les services de secours - Sapeurs-
Pompiers, Ambulances, SAMU - qui se retrouvent bloqués rue Trébignaud, rue
Roosevelt et avenue Schneider.
Une autre des conséquences de cette fermeture est qu’elle a certainement dû
entraîner une augmentation de la pollution de l’air.
En conclusion, il apparaît évident que l’objectif que vous recherchiez de limiter
le trafic dans ce périmètre est un échec.
Les habitants du quartier, dont le grand mécontentement est compréhensible,
se sont regroupés en association pour demander la réouverture complète de la rue
Brignole Galliera
Pourriez vous nous dire, clairement, ce soir, Monsieur le Maire, quelle réponse
vous leur apportez ?
Grégoire ARTINIAN »

Le Maire de Clamart a alors donné la parole à Marie Catherine Poirier adjointe au Maire chargée de ce dossier.
Après avoir fait un long historique de ce dossier et réaffirmé sa volonté de débat et de concertation,elle a précisé que cette décision n’était que l’application d’un des principes du plan de déplacement à savoir que les circulations de transit devait être reportées sur les grands axes ;Elle a reconnu que la fermeture de la rue Brignole Galliera avait apporté un plus aux riverains mais avait aussi apporté de nouvelles nuisances aux habitants des autres rues et au quartier Schneider en général.
Madame Poirier a donc décidé de proposer une réunion entre les 2 associations celle qui défend la fermeture et celle qui la refuse afin de trouver une solution qui satisfasse l’ensemble des habitants.

A la sortie les membres de l’Association, doutant quelque peu de voir ces bonnes paroles traduites en actes annonçaient qu’ils allaient restés vigilants et mobilisés.
Connaissant le Maire, on peut les comprendre.

En tout cas cette zizanie dans le quartier est directement la conséquence d’un choix politique de la majorité municipale qui consiste à fermer des quartiers à la circulation pour laisser celle-ci s’écouler comme elle le peut dans d’autres rues et dans d’autres quartiers.
Cela entraîne de vives querelles entre ceux qui bénéficient de ces fermetures et ceux qui en souffrent.
Cette politique néfaste apporte des tensions entre les habitants et déchire le tissu communautaire et cela n’est pas bien.

Il faudrait que certains élus de la Majorité sortent de leur dogmatisme idéologique et deviennent des adeptes du pragmatisme cher à notre Président.
Clamart n’est pas un laboratoire pour idéologues mais un tissu urbain où vivent des gens dans des quartiers protégés et d’autres qui le sont moins. IL FAUT TENIR COMPTE DE TOUS


Réagissez

Adhérez!

Adhérez à l'association RADICAL

Radical

Non aux expropriations

Journal n°11

Le dernier journal de Clamart 2007 - Janvier

UNION

Signez la pétition de l'union (Clamart 2007, UMP, UDF et Mieux vivre à clamart)

TRAMWAY

Signer la pétition sur le tramway

PROCES

Jugement du tribunal correctionnel de Nanterre
Procès pour diffamation opposant
PHILIPPE KALTENBACH
à
DANIEL LEON, PHILIPPE PEMEZEC ET LE PARISIEN LIBERE

JOURNAL

Téléchargez le journal de Clamart 2007

LOGEMENT

Téléchargez le texte sur le logement intermédiaire

Interview

Interview de Vincent Gazeilles au journal Première heure

TRACT

Tract Clamart 2007, UDF, UMP du 11/12/04

SALLE DE PRIÈRE

Droit de réponse de P. Kaltenbach adressé au journal "première heure"

SALLE DE PRIÈRE

Article "première heure" sur la salle de prière à Clamart

CONSEIL MUNICIPAL

Article du parisien du 25/11/2004

Intercommunalité

Intervention de D. LEON au conseil municipal du 10 Novembre

Droit de réponse

Droit de réponse de P. Kaltenbach, Maire de Clamart, sur la salle de prière

Le maire savait...

comité de soutien du candidat socialiste aux elections cantonales du haut clamart